Dick Rivers : un album, une tournée et un livre pour ses 50 ans de carrière

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/11/2011 à 14H37
Dick Rivers, l'inoxydable

Dick Rivers, l'inoxydable

© Dick Rivers

Qu'on se le dise, Dick Rivers est de retour ! Pour marquer ses cinquante ans de carrière, le chanteur revient avec un nouvel album "Mister D", une tournée et un livre d'entretiens avec Sam Bernett. L'occasion de faire le point sur un parcours fait de hauts et des bas mais toujours éclairé par la même étincelle : le rock'n'roll.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_127947@Culture

 

Dick Rivers, c'est un peu comme Arlette Laguillier. Un personnage qui traverse les années et les modes contre vents et marées, défendant les mêmes idées avec une constance qui finit par susciter si ce n'est l'admiration du moins une forme de tendresse. On peut ne pas aimer Dick Rivers, ses cheveux gominés et d'un noir de jais qui ne sied plus à ses 65 printemps mais on ne peut pas lui reprocher d'avoir été un opportuniste musical. Le rock sérieusement assaisonné de rêve américain, c'est son fil rouge. Depuis 1961, cela n'a pas changé.

Cette année là, Hervé Fornieri, 15 ans, fils de boucher et natif de Villefranche-sur-Mer, fonde Les Chats Sauvages. Le premier album des matous se vend à deux millions d'exemplaires. Un succès fulgurant mais qui prend fin en 1962, en pleine tournée, quand Dick/Hervé décide de plaquer le groupe pour se lancer dans une carrière solo. Une carrière marquée par des triomphes indéniables.

 

 

En 1968 commence le passage à vide. "A ce moment là, on m'avait même conseillé de me reconvertir dans l'immobilier" raconte t-il. "J'étais considéré comme le has been, complètement dépassé par Woodstock, les babas-cool et la variété Mike Brant. Des trucs auxquels je ne comprenais rien". Durant cette période, Dick Rivers fait appel à de jeunes auteurs comme Gérard Manset et mais surtout  Alain Bashung. Une collaboration qui le remettra sur les rails notamment avec l'album Dick'n'Roll en 1972. La suite est une série de pics de popularité suivis de périodes moins fastes. Malgré cette alternance, Dick Rivers ne s'arrêtera jamais, affichant plus de trente albums au compteur dont trois avec Alain Bashung. Francis Cabrel, Mickey 3D, Axel Bauer, Benjamin Biolay, Matthieu Chedid font aussi partie des artistes qui ont collaboré avec l'éternel rocker. Pour Mister D, il a fait appel à Joseph d'Anvers et Jean Fauque, l'ex-parolier de Bashung ainsi qu' au guitariste Oli Le Baron.

Mais on ignore plus souvent les autres carrières de Dick Rivers : animateur à RMC, chroniqueur à France Bleu, acteur (dans des films de Jean-Pierre Mocky), comédien au théâtre dans une pièce de Jean Genet ("Les Paravents"), voix pour le cinéma d'animation ("Le livre de la jungle 2", "Tarzan 2", "Arthur et les Minimoys"), et romancier (il a publié plusieurs romans et des livres de mémoire). Une vie bien remplie donc, mais dominée par le sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur. C'est en tout cas ce qui ressort du livre d'entretiens réalisé avec le journaliste et animateur radio Sam Bernett. "Je suis à la recherche d'une plus grande reconnaissance de la part de mes pairs et du show-biz" avoue t-il. Un aveu qui résume toute la difficulté à être un artiste : rester soi-même,  ne pas rentrer dans le moule tout en voulant être reconnu. Mais comme il le confiait à nos confrères de Nice Matin : "on arrive à un moment où cette authenticité devrait définir par payer. Je sens un respect à défaut de véritable reconnaissance". Allez Dick, courage, tout n'est pas perdu.

 

Dick Rivers achèvera sa tournée le 31 mars 2012 à l'Olympia

"Mister D", l'album (Disques XIII) et "Mr D, Entretiens avec Sam Bernett " (Editions Florent Massot)