Claude Nougaro toujours dans le cœur des Toulousains

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/03/2014 à 11H18, publié le 28/02/2014 à 11H59
Claude Nougaro en concert à Toulouse, sur le port de la Viguerie, le 20 juillet 1998

Claude Nougaro en concert à Toulouse, sur le port de la Viguerie, le 20 juillet 1998

© David Bécus / La Dépêche du Midi / MaxPPP

Dix ans après sa mort, Claude Nougaro demeure l'élu des cœurs des Toulousains, artistes ou anonymes. Même si en cette période électorale, aucune cérémonie officielle n'est prévue le 4 mars, date anniversaire de sa disparition, la ville a déjà ponctué ses infrastructures d'hommages au chanteur. Artistes renommés ou plus locaux, habitants, tous lui conservent leur tendresse.

Reportage : C.Lebrave, D.Hemardinquer, J.Levé, J.Touleron

https://videos.francetv.fr/video/NI_146033@Culture

Du côté des artistes, interrogés par l'AFP, du groupe Zebda au trio formé il y a peu par Magyd Cherfi, Art Mengo et Yvan Cujious, autre chantre de Toulouse proche de la famille Nougaro, tous affichent une admiration sans limite à l'évocation du nom de l'artiste qui incarna si bien leur ville.

Hakim Amokrane, qui a créé Zebda avec son frère Mouss et Magyd Cherfi, remercie Claude Nougaro le Toulousain. "Je suis un Toulousain d'origine kabyle avec un accent d'ici assez prononcé : grâce à Nougaro, je n'ai pas calculé, cet accent fait partie de ma manière d'interpréter et si je reprends du Renaud, je vais le chanter avec mon accent de Toulouse."

"Un torrent de cailloux dans ton accent"
"En l'écoutant, j'ai pu assumer d'être un mec de province qui ne soit pas vécu comme un plouc", lui fait écho son vieux complice Magyd Cherfi, se souvenant que Nougaro s'adressait à sa ville natale en chantant : "Un torrent de cailloux roule dans ton accent."

Art Mengo, Yvan Cujious et Magyd Cherfi, qui viennent d'achever leur "Toulouse con Tour", une tournée de 10 concerts, soulignent le rôle fédérateur joué par Nougaro dans leur vie artistique. "Il habitait plus à Paris qu'à Toulouse, mais c'est grâce à Nougaro qu'on s'est rencontrés, c'est lui qui a invité toute la scène toulousaine au premier festival Garonne en 1996", se souvient Art Mengo. "Sa musique était élaborée, pas facile à chanter par la foule, mais il avait un rapport simple à la ville et les gens avaient un accès très facile à lui", ajoute Cujious, interrogé avec ses deux compères dans un célèbre bar à Tapas de Toulouse, où ils ont passé des soirées "chaudes" avec leur mentor.
Claude Nougaro chante "Toulouse" sur scène
"La musicalité du mot"
Tous soulignent "la musicalité du mot chez Nougaro". Éric Alias, chanteur professionnel moins connu que les précédents mais qui s'est voué à interpréter Nougaro, ajoute : "Il jouait de la musique avec les mots ; si vous ne mettez pas l'histoire dans le rythme où il l'a posée, vous la paumez."

Alias a fait salle comble en banlieue toulousaine le 9 février pour un concert hommage de deux heures intitulé "Nougaro, dix ans déjà". Parmi les spectateurs heureux, Isabelle Bouissou, 46 ans, arrivée il y a 18 ans à Toulouse, s'attendrissait: "J'ai connu Nougaro avant d'habiter ici, avec son accent il a toujours représenté Toulouse." Et son compagnon, Sébastien Michel, 48 ans, de renchérir : "Il me fait penser au rugby, il est Toulouse."

Avec l'incontournable "Ô Toulouse", Nougaro fait toujours frissonner d'émotion les habitants de la ville rose. "C'est affectif, il nous parle de nous, il nous glorifie", s'émeut Magyd Cherfi, tandis qu'Art Mengo assure : "Je ne connais pas un artiste qui ait fait une chanson aussi belle sur sa ville : personne ne va écrire sur Toulouse après lui, c'est terminé !"
Zebda chante "Armstrong", de Nougaro, le 9 septembre 2009 à Toulouse
Aucun hommage officiel en mars pour éviter toute polémique
L'hommage officiel de la ville à son poète attendra pourtant, non par ingratitude, mais parce qu'aucun candidat à la mairie ne veut être accusé de récupération politique de celui qui défendait opiniâtrement son indépendance.

Pierre Cohen, le maire sortant (PS) candidat à sa réélection, n'en fait pas mystère : "Il ne devrait rien se passer avant les municipales (...) il y a plutôt un travail à faire après. On réfléchit sur de grands évènements." Ce pourrait être en juillet, ou encore le 9 septembre, jour où le chanteur aurait eu 85 ans.

La ville rose le célèbre en permanence
Toulouse rend hommage en permanence à Claude Nougaro, à sa manière, sans ostentation, avec la discrétion qui caractérisait l'artiste. Une fois par mois, une guide-conférencière de l'Office du tourisme, Sibylle Lelu de Brach, emmène des visiteurs dans un circuit sur les traces du chanteur. "Ici naquit Claude Nougaro, poète et chanteur, 1929-2004", lisent-ils sur une bâtisse de briques jaunes, au 56 boulevard d'Arcole.

La ville abrite par ailleurs un collège au nom de Claude Nougaro, ainsi qu'un jardin, une esplanade, une salle de concert, un prix de l'écriture pour les 15-25 ans...

Actuellement, un sculpteur toulousain, Stéphane Langloys, chargé par les proches de Claude Nougaro de réaliser une sculpture grandeur nature du chanteur, propose aux passants de venir apporter leur touche à la maquette en terre de son oeuvre. "Nous avons voulu que cette statue soit celle de tous les Toulousains, c'est un projet populaire", a souligné le 19 février Patrice Amen, représentant de l'association, au premier jour d'ouverture aux Toulousains de l'atelier.
Le sculpteur Sébastien Langloys travaille sur la statue de Claude Nougaro, le 19 février 2014 à Toulouse

Le sculpteur Sébastien Langloys travaille sur la statue de Claude Nougaro, le 19 février 2014 à Toulouse

© Eric Cabanis / AFP
La statue en bronze du chantre de Toulouse pourrait être inaugurée pour le 85e anniversaire de la naissance de Claude Nougaro, le 9 septembre. Le bronze aux nuances noires et vertes sera haut d'environ 1,70 mètre, un peu plus que son modèle qui se chantait lui-même en "petit taureau", a indiqué le sculpteur à l'AFP. Il devrait trôner dans le square Charles de Gaulle, près de la place du Capitole.

Enfin, en 2015, Cécile Nougaro, l'aînée des quatre enfants du chanteur (dont la naissance fit l'objet d'une chanson en 1963), inaugurera à Toulouse  une "maison Claude Nougaro" flottante. La péniche noire est déjà amarrée sur "l'eau verte du canal du Midi".
Les Toulousains rendent un hommage émouvant à Claude Nougaro, pour France 3 Toulouse :

https://videos.francetv.fr/video/NI_142493@Culture