Biolay, Kent et Obispo rendent à Lyon un bel hommage musical à l'ami Hubert Mounier

Mis à jour le 22/07/2018 à 12H12, publié le 21/07/2018 à 12H04
Biolay et Obispo © Loll Willems

C'était un vrai concert d'amis, mais avec un grand absent. Benjamin Biolay, Kent, Vincent Mounier et Pascal Obispo ont rendu un touchant hommage au talent d'Hubert Mounier décédé il y a deux ans. Tous réunis le temps d'un concert à Lyon, la ville où le chanteur de l’affaire Louis Trio a lié toutes ces belles amitiés qui résonnent encore si harmonieusement sur la scène des Nuits de Fourvière.

Reportage sur cette création unique : V. Benais / L. Crozat / D. Moncel / S. Bouix

https://videos.francetv.fr/video/NI_1268759@Culture

"C’est grâce à Hubert que j’ai eu envie de faire des chansons"

"J'ai toujours rêvé de faire la première partie de l'Affaire Louis Trio. C’est grâce à Hubert que j’ai eu envie de faire des chansons donc je vais en faire..."
C’est avec ces quelques mots simples, dans un regard complice vers le public, que Benjamin Biolay s’installe seul au piano sur la grande scène du théâtre antique de Fourvière.

Avant d’entrer dans le costume du chef d’orchestre de cette soirée dédiée au légendaire album "Mobilis in Mobile" de l'Affaire Louis Trio, qui sera joué en intégralité et réarrangé pour l'occasion, il a choisi de chanter une sélection de ses propres chansons, "celles qu’Hubert aimait vraiment.". "Ballade française" pour commencer, vibrante, seul au piano, puis trois autres chansons dont l'inévitable " Ton héritage" jusqu'à l'éclatante "La Superbe". Tous les musiciens invités l'ont depuis rejoint sur scène. Et il sont nombreux. 
Pascal Obispo, Kent et Karen Brunon sur la scène des Nuits de Fourvière

Pascal Obispo, Kent et Karen Brunon sur la scène des Nuits de Fourvière

© Loll Willem
C'est Pascal Obispo qui va d'abord chanter "Le Capitaine", premier titre de l'album sorti en 1993. Puis débarquent Kent, l'ami lyonnais, et Karen Brunon. Chanteuse et violoniste, elle est  issue du conservatoire de Lyon, comme Benjamin Biolay, son complice de longue date, et les jeunes musiciens de l'orchestre à cordes qui sont sur scène avec eux. Le public de Fourvière applaudit très chaleureusement Vincent Mounier (Karl  Niagara),  frère d'Hubert et dernier membre vivant de l'Affaire Louis Trio. Il chante "Vers des jours meilleurs". C’est lui qui l'interprétait déjà sur l'album. Un moment particulièrement tendre et émouvant. 

Quelques minutes avant, les 3000 spectateurs avaient déjà chaviré sur une verion inédite du tube "Mobilis in Mobile" dont voici un extrait filmé par France 3 Rhône-Alpes.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1268753@Culture

L’esprit du concert est ce soir résolument joyeux. Biolay, Kent et Obispo ont décidé de faire "la fête à Hubert", un peu à la façon des soirées des Francofolies de La Rochelle autour d'un artiste. Quand ils ne chantent pas, ils plaisantent et rigolent, même si on surprend parfois des regards un peu tristes et rêveurs. Et forcément un peu de stress. Le spectacle a été répété seulement deux jours et ils sont une vingtaine sur scène.
Hubert Mounier sur scène avec l'Affaire Louis Trio en 1991.

Hubert Mounier sur scène avec l'Affaire Louis Trio en 1991.

© Corto / Sipa
On se souviendra aussi de la superbe version de "Les filles de la chance" par un Kent en grande forme. C'est lui, l'ex Starshooter, qui en grand frère de ce beau gang de lyonnais, a encouragé Hubert Mounier à ses débuts, comme Hubert a plus tard aidé Benjamin Biolay dans son envie de faire de la chanson. 

Des bijoux de chansons pour se dire adieu

C'est avec d'autres petits bijoux des albums solos d'Hubert Mounier que la soirée se termine "Voyager léger", "Succès de larmes", le merveilleux  "Nelson"'. Puis viennent les tubes entrainants de l'Affaire Louis Trio : "Chacun de son côté" ("Autant se dire adieu, avant qu'on soit trop vieux...")  et un "Tout mais pas ça" lancé en chœur avec le public qui va obtenir un dernier et court rappel. Un " Chic planète" improvisé à cappella. Ce n'était visiblement pas prévu et ça réchauffe encore plus les cœurs, déjà bien attendris par cette généreuse soirée entre amis. 
Interviews dans les coulisses de Vincent Mounier (Karl Niagara) Benjamin Biolay et  Kent par Valérie Benais et Laure Crozat de France 3 Rône-Alpes. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1268755@Culture

Un petit conseil pour finir : visiter la page YouTube d'Hubert Mounier où il avait l'habitude de poster de belles reprises acoustiques très simplement réalisées à la maison. Où l'on peut aussi tomber sur cet extrait très symbolique du concert de Benjamin Biolay au Bataclan en 2005, le temps d'une version de "Mobilis in Mobile", avec les deux amis.

Hubert Mounier invité par Benjamin Biolay sur la scène du Bataclan en 2005