Aznavour évoque Piaf et Trenet dans "3 légendes", un émouvant coffret posthume

Mis à jour le 06/12/2018 à 11H39, publié le 19/11/2018 à 12H10
Charles Aznavour évoque Piaf et Trenet dans un entretien inédit

Charles Aznavour évoque Piaf et Trenet dans un entretien inédit

© Universal

Charles Aznavour, disparu le 1er octobre dernier, est au cœur d'un coffret 3 CD et un DVD intitulé "3 Légendes" que vient de publier Universal. Le DVD se compose d'une interview du chanteur réalisée en août 2018. Il y évoque l'importance de ses rencontres avec Charles Trenet et Edith Piaf. Le coffret se complète de trois CD de sélection de chansons des trois artistes.

Trois artistes de premier plan entrés dans la légende : Edith Piaf en 1963, Charles Trenet en 2001 et Charles Aznavour en août 2018. Les deux premiers avaient eu une influence importante sur le troisième qui, au soir de sa vie, avait accepté de leur rendre un hommage. L'aboutissement de ce projet vient de paraître chez Universal sous la forme d'un coffret intitulé "3 légendes". On y trouve un DVD interview et trois compilations.

Quelques semaines avant sa disparition à 94 ans, Charles Aznavour avait donc reçu chez lui le journaliste Michel Vial, pour évoquer sa carrière en s'appuyant sur les souvenirs en lien avec Piaf et Trenet. La rencontre entre les deux hommes dans la maison du chanteur à Mourriès s'est étalée sur trois jours. L'enregistrement dure au total trois heures dix. Il n'est pas exclu qu'il constitue ultérieurement la base d'un documentaire plus long.
Le coffret de 3CD et un DVD " 3 Légendes"

Le coffret de 3CD et un DVD " 3 Légendes"

© Universal

Le document tel que le propose le DVD du coffret dure vingt-six minutes. Segmenté en chapîtres, il est ponctué de moments musicaux et de photos d'époque. Aznavour est confortablement assis sur son canapé, en chemisette bleu clair et pantalon beige. La réalisation est sans artifice, un plan large, un plan serré rien d'autre. L'entretien donne l'impression d'une grande confiance, presque d'une intimité entre l'artiste et son interlocuteur que l'on n'entend jamais.

Michel Vial : "La rencontre a été formidable. je le connaissais déjà, on s'était rencontrés à plusieurs reprises, mais là, en longueur, comme ça, c'était la première fois. Ça s'est passé chez lui à Mourriès, là où il est mort. Il aimait beaucoup ce coin, il aurait voulu y vivre beaucoup plus souvent. Il m'a même glissé à l'oreille que c'est là qu'il voulait mourir... et même y être enterré."

Famille d'artistes

Même si le projet tournait autour de Piaf et de Trenet, la rencontre avec Aznavour commence par une évocation de son enfance dans une famille d'artistes. Il raconte notamment qu'il économisait non seulement pour se payer l'entrée dans les music-halls mais surtout pour pouvoir s'offrir les meilleures places. "Ça devait être bizarre, raconte Aznavour, d'avoir ce petit garçon au premier rang... tout seul... Mais c'était ça..." 
Charles Aznavour avec Charles Trenet et Jean Cocteau à l'Alhambra en 1960

Charles Aznavour avec Charles Trenet et Jean Cocteau à l'Alhambra en 1960

© DALMAS/SIPA

Trenet "a été la Nouvelle Vague de la chanson"

M.Vial : "Piaf et Trenet, ce sont des gens qui l'ont beaucoup influencé... Charles Trenet, c'est quelqu'un qu'il a découvert très jeune... à l'époque il était déjà intéressé par le spectacle vivant, par les récitals, par les tours de chant... Trenet, c'est presque celui qui lui a donné l'envie de faire ce métier. Ils étaient restés assez proches, dans la mesure où on pouvait être proche avec Trenet... C'était tout de même un personnage un peu particulier. Il avait l'air d'être toujours dans son monde... A mon avis, il lui doit le côté espiègle, malicieux, parce que Trenet, il faisait des jeux de mots, des calembours, tout le temps et jamais les mêmes. Et Aznavour, il était un peu comme ça aussi, il aimait bien jouer sur les mots, il aimait bien blaguer, il aimait bien rigoler... le jeu des mots, il l'avait pris chez Trenet"


Les gens viennent toujours, il veulent toujours dire quelque chose de gentil, flatter etc. Piaf, elle n'aimait pas ça, et Charles non plus. Charles, je me souviens d'un jour où un Monsieur et venu et lui a dit : "ça doit être difficile d'être un génie" et sans perdre de temps, il a dit "Oui, surtout pour les autres"... 

Charles Aznavour à propos de Charles Trenet   

 

Piaf "elle n'avait pas tellement de courtisans... elle avait des gens qui l'aimaient"

Edith Piaf était une immense vedette quand Aznavour lui a proposé ses chansons. Jamais ils n'ont partagé d'idylle contrairement aux relations qu'elle a pu avoir avec d'autres chanteurs.

M.Vial : "Il n'a jamais été l'amant de Piaf, il a même été un peu son souffre-douleur. Elle ne l'a jamais vraiment ménagé... Le génie-con, comme elle l'appelait, mais ça c'était quand même affectueux... Il ne faut pas prendre ça au pied de la lettre. Elle ne l'a jamais vraiment favorisé... Au début, elle ne voulait pas chanter les chansons qu'il lui écrivait... Il a fait des premières parties d'Edith Piaf où, vraiment, elle voulait chanter des chansons d'autres auteurs que les siennes... après c'est venu.. petit à petit, mais vraiment elle n'a pas été très sympa. Je lui ai demandé ça... je lui ai dit "elle n'a pas vraiment vu vos capacités de grand artiste comme elle a pu le voir avec d'autres comme Eddie Constantine, comme Yves Montand qu'elle a vraiment lancés, en qui elle a cru". Et là Aznavour m'a dit un truc que je n'avais jamais entendu : "Elle m'a dit un soir, tu seras le plus grand"... 


"Il pleut" chanson écrite par Aznavour pour Piaf en 1948 

"Je lui avais présenté une chanson qui est devenue ma chanson.../... "Sa jeunesse". Elle l'a écoutée... avec beaucoup de tristesse et elle m'a dit : "non, Charles, c'est pas pour moi, ça... c'est pour toi". C'est rare que quelqu'un vous dise ça...

Charles Aznavour à propos d'Edith Piaf
"Sa jeunesse" Charles Aznavour en 1991

Tata Zizique

Ensuite confie Aznavour, elle l'a toujours soutenu, mais contrairement à Montand par exemple, elle ne lui a jamais écrit de chanson... Ce n'était pas la peine, contrairement à l'interprète de "Mais qu'est-ce que j'ai ?", Aznavour écrivait lui-même. Il explique qu'elle l'obligeait à retourner sur scène après un passage en public qu'elle n'avait pas jugé suffisamment bon. Charles Aznavour confie qu'il a du se forcer à toujours faire mieux, parce que "Tata zizique" (Edith Piaf) était là, avec ses exigences de perfection.


On ne pensait pas que cette petite bonne femme était intelligente. Elle était très intelligente. Elle savait très exactement ce qu'il fallait faire... quand, où et avec qui !

Charles Aznavour à propos d'Edith Piaf
Eddie Constantine, Louis Bannier, Edith Piaf et Charles Aznavour en 1951

Eddie Constantine, Louis Bannier, Edith Piaf et Charles Aznavour en 1951

© Collection ChristopheL

 

La rupture avec Piaf

Dans l'interview recueillie par Michel Vial, Aznavour dit comment est intervenue la rupture entre Piaf et lui-même, le jour de la mort de Marcel Cerdan. Il explique avec une infinie tendresse dans le regard que la dernière fois qu'ils se sont vus, il a "fait son numéro habituel", il l'a fait rire avec une technique de narration bien particulière qu'il faut l'entendre raconter. Il explique aussi pourquoi il a quitté le lieu des obsèques de Piaf, choqué par l'indécent comportement des paparazzi, "comme je ne l'aurais pas supporté pour Johnny..."

Charles Aznavour traqué par les photographes le 10 octobre 1963, jour de la mort d'Edith Piaf

Charles Aznavour traqué par les photographes le 10 octobre 1963, jour de la mort d'Edith Piaf

© DALMAS/SIPA

 

Sentiment de revanche

M.Vial : "Bien qu'il ne l'ait jamais reconnu, il avait quand même un petit sentiment de revanche parce qu'il en a énormément bavé... Dans les années 50, quand il a commencé à vraiment exister, il a tout entendu...  son nez, sa taille, sa voix... et puis des propos à la limite de l'insulte. C'est la revanche qu'il a voulu prendre sur tous ces critiques qui se sont trompés, sur tous les journalistes qui, au fond, pendant longtemps n'ont pas vraiment analysé son oeuvre... parce que c'était un homme d'écriture, il adorait écrire, il pesait les mots. Il a écrit entre 1300 et 1500 chansons, et c'était comme des petites nouvelles... ça, il y tenait et il était content quand on reconnaissait la qualité de son écriture.


L'une des dernières interviews de Charles Aznavour

M.Vial : "Quand on est arrivé chez lui, il nous a expliqué, qu'il était tombé, il nous a montré où il a raté une marche. En sortant de chez lui il y a un jardin, il est tombé là, il s'est cassé quelque chose au bras, il avait une attelle, il faisait deux séances de kiné par jour. Ça avait donc interrompu la tournée internationale qu'il aurait dû commencer au printemps dans le monde entier... Et il n'avait qu'une idée en tête : c'était de reprendre cette tournée, vraiment, il n'y avait que ça qui l'intéressait. C'était sa drogue, comme il l'a dit, c'était son addiction. Donc là, il se réjouissait que ça reprennne puisque les dates étaient déjà fixées. C'était pour le 14 ou 15 octobre, Tokyo, Sydney, Osaka... c'était reparti quoi ! Et il devait aussi passer à la Grande Scène Musicale, en novembre. 

Quand on a appris sa disparition on est un peu tombé de l'armoire, parce qu'il ne donnait pas du tout cette impression-là... Et au fond, il a eu la mort qu'il voulait parce que, voilà, il n'aura pas vieilli, il n'aura pas été obligé de s'arrêter parce que ça allait moins bien... il était entre deux tournées, et il était chez lui..."  

Les trois compilations

Les trois compilations

© Universal

 

Trois compilations

25 chansons choisies dans le répertoire d'Aznavour, autant pour Trenet et 23 dans celui d'Edith Piaf, les choix sont assez judicieux, même si les chansons ne sont pas présentées en ordre chronologique. Comme un clin d'oeil, le duo posthume que Charles Aznavour avait enregistré avec Edith Piaf en 1997 en reprenant "Plus bleu que tes yeux" qu'il lui avait écrite, aurait pu figurer dans ce choix, il n'aurait pas déparé. 

3 légendes

Coffret de 3 CD compilations de Charles Aznavour (25 chansons), Edith Piaf (23 chansons) et Charles Trenet (25 chansons)
complétés d'un DVD "rencontre avec Charles Aznavour à propos de Piaf et de Trenet"
Sortie le 9 novembre 2018
15 euros 99

Le DVD documentaire du coffret "3 légendes"

Le DVD documentaire du coffret "3 légendes"

© Universal