Adamo casse son image dans son 25e album "Si vous saviez"

Jean-Michel Ogier
Par @jmo1512
Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 16/02/2018 à 12H00, publié le 03/02/2018 à 15H40
Salvatore Adamo

Salvatore Adamo

© Frank Loriou

A 74 ans , Salvatore Adamo sort un nouvel album : "Si vous saviez". Ce 25e opus d'une carrière d'un demi-siècle apparaît comme un clin d'oeil voire un pied-de-nez à ceux qui l'ont toujours considéré comme un chanteur "gentil". Il n'est pas devenu méchant pour autant mais il faut savoir écouter ses textes loin d'être candides. Un album où perce la belle émotion d'un duo inattendu avec Camille.

Je vais être franc avec vous, il y a bien longtemps que je n'avais pas écouté un album de Salvatore Adamo. Ce qui me restait du plus français des chanteurs belges c'était une sorte de grand écart entre l'Adamo romantique des "Filles du bord de mer", de "Tombe la neige" ou de "Mes mains sur tes hanches" et le Salvatore Adamo engagé qui dénonçait le franquisme dans "Manuel" ou fataliste du magnifique "Inch'Allah" écrit justre avant la Guerre des 6 jours. Je ne fais donc pas partie des fans qui l'ont suivi tout au long d'une carrière internationale qui l'a conduit près de quarante fois au Japon mais aussi au Chili.

C'est pour cela que ce nouvel opus "Si vous saviez" apparaît comme une piqure de rappel. Le rappel qu'à 74 ans Salvatore Adamo peut casser cette image de chanteur candide voire lisse qui lui colle à la peau. Il suffit de regarder la pochette de l'album mélange de fantaisie et de sérénité pour s'en convaincre.
Adamo pochette si vous saviez © Frank Loriou
"Je te chanterai une chanson" qui ouvre l'album ne dit pas non plus autre chose : "C'est trop facile dis-tu, de tout peindre en bleu !
Que du pipeau pour endormir les braves gens
Mais si tu trouves que mes dires sont futiles ....
Si tu veux que je muscle mes couplets
Je te chanterai la chanson de la vérité sans voile
Nue, sans fard et sans illusions
Pathétique et banale."

Chanter l'espoir

Adamo le dit clairement il préfère chanter l'espoir qui se réveille... face aux dictatures dans ces pays où la liberté se chuchote. Il préfère demander "Un rêve"  comme celui de John (Lennon) de Teresa ou de l'Abbé Pierre pour soulever le monde. "Le rêve de ne pas tout gâcher pour ne pas que la terre redevienne un désert."

Avec "Sans toucher terre"  on croit voir revenir l'Adamo romantique mais il est question d'une femme "qui vient de là où la terre a pleuré éclaboussant de terre et de sang son coeur d'enfant, traversé les pays en guerre. Elle a changé ma vie puisque je l'aime depuis."

Avec Camille, quel duo !

On savait Adamo amateur de duos depuis son album "Le bal des gens bien" en 2008. sa voix s'unissait parfaitement à des chanteuses aussi différentes que Maurane, Adrienne Pauly, Olivia Ruiz ou Jeanne Cherhal. Et que dire de ce moment de grâce absolue à Orange en 2012 quand Julie Fuchs s'était muée en Callas pour interpréter avec lui la superbe "Pourquoi tu chantes?" sur la relation de la diva avec Onassis.

Et bien Salvatore récidive sur son nouvel album cette fois avec Camille. Leur alliance dans ce "Juste un je t'aime" a tout du défi un peu fou tant ils sont différents mais le résultat embelli par un orchestre symphonique fait frissonner.
On aime aussi le regard teinté d'inquiétude qu'Adamo porte sur notre monde à l'ère numérique. "Nu" lui a été inspirée par le livre de Marc Dugain et Christophe Labbé  "L'homme nu, la dictature invisible du numérique" : "Tu te retrouveras nu sans que plus rien ne soit su". "Tes petits plaisirs ni vu ni connu seront au bout de leurs longues vues". 

On est ému par la chanson hommage "Ma mère disait" qui nous ramène tous en enfance.

Un album à 74 ans c'est aussi le temps d'un retour sur le chemin parcouru. Avec "Racines" Adamo revient chez lui "dans l'anonymat d'une berline" pour se rendre compte que ceux qu'il a laissés pour prendre sa route parlent encore "des senteurs de l'été, des fleurs de leurs pommiers, des choses les plus simples" et qu'il les envie lui qui "s'est perdu dans l'ennui de l'Olympe". Un voyage nostalgique tout en humilité à l'image inaltérable de ce grand monsieur de la chanson française qu'est Adamo.

L'album "Si vous saviez" (Polydor) sort vendredi 16 février 2018.
Adamo sera à l'Olympia les 15 et 16 mars prochains.