Big Ukulélé Syndicate : rock et humour sans l'ombre d'une vahiné

Mis à jour le 03/05/2018 à 16H07, publié le 03/05/2018 à 16H06
Deux membres du Big Ukulélé Syndicate

Deux membres du Big Ukulélé Syndicate

© France 3 Culturebox capture d'écran

Les musiciens-comédiens grenoblois du groupe Big Ukulélé Syndicate (BUS) sont en tournée en France, ce jeudi 3 mai 2018, ils jouent à domicile, à Saint-Martin-d'Hères. Rock, blues, humour et bonne humeur autour d'un instrument injustement méconnu. Le ukulélé, sans slides hawaïens ni vahinés, remplace efficacement la guitare. Nom du spectacle : "Rêve général" !

La scène est occupée par une douzaine d'ouvriers en bleus de travail. Le spectacle n'a pas pris de retard, ce sont les membres du groupe "BUS", le "Big Ukulélé Syndicate". Musiciens mais aussi comédiens, ils ne se contentent pas d'interpréter une série de chansons, ils proposent un véritable spectacle où se mêlent deux ingrédients principaux : la musique et l'humour.

Reportage : France 3 Alpes M. Michellier / F. Ebbhah / J. Ardito / E. Achard

https://videos.francetv.fr/video/NI_1229519@Culture

"Rêve général" : le ukulélé prend des libertés

Côté musique, ces syndiqués ont choisi de mettre en avant un instrument "typique". Sorte de guitare miniature, le ukulélé est généralement évocateur de plages hawaïennes et de lascives vahinés. Ici pourtant pas de slides glissant le long des cordes, l'instrument est traité comme une guitare miniature. Rock, blues, chanson pop ou variété... plus rien n'évoque Honolulu ou ses banlieues balnéaires. Le ukulélé est utilisé par le syndicat comme un instrument "normal" et non plus comme un gadget musical de seconde zone. Les grands guitaristes le savent bien qui le choisissent parfois eux aussi comme une guitare à la sonorité différente.

Le spectacle du Big Ukulélé Syndicate s'intitule "Rêve général", un vent de liberté tout à fait dans l'esprit de la commémoration de Mai 68.