Avicii : selon une lettre ouverte de sa famille, le DJ "n'en pouvait plus" et "voulait la paix"

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 26/04/2018 à 20H47, publié le 26/04/2018 à 20H32
Tim Bergling alias Avicii en juin 2015.

Tim Bergling alias Avicii en juin 2015.

© CHRISTINE OLSSON / TT NEWS AGENCY / TT News Agency/AFP

Le Suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro mort le 20 avril à 28 ans, "n'en pouvait plus" et "voulait la paix", a déclaré sa famille le 26 avril dans une lettre ouverte.

Considéré comme l'un des meilleurs DJs au monde, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie vendredi 20 avril à Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis.

"Il voulait trouver la paix"

"Il s'est vraiment débattu avec des réflexions sur la signification [des choses], la vie, le bonheur", a écrit sa famille dans la lettre consultée par l'AFP. "Il ne pouvait pas continuer plus longtemps. Il voulait trouver la paix". Contactée par l'AFP, l'une porte-parole de l'artiste a refusé de confirmer la cause de la mort, ni s'il s'agissait d'un suicide. Une source au sein de la police d'Oman, où est mort Avicii, avait déjà fait savoir à l'AFP que la piste criminelle était écartée.

Au cours de ces dernières années, le Suédois n'avait pas fait mystère de ses problèmes de santé, comme sa pancréatite, due à une consommation excessive d'alcool. Il avait dû annuler des shows en 2014 pour se faire retirer la vésicule biliaire et l'appendice. "Tim n'était pas fait pour la situation dans laquelle il se trouvait ; c'était un homme sensible qui aimait ses fans mais qui évitait les projecteurs," a indiqué sa famille.

"Il a arrêté les tournées" pour "retrouver un équilibre dans sa vie"

Il y a deux ans, il avait surpris ses fans en annonçant sa retraite. "Quand il a arrêté les tournées, il voulait retrouver un équilibre dans sa vie pour être heureux et être capable de faire ce qu'il aimait le plus - la musique", a-t-elle continué.

Il avait collaboré avec des artistes d'horizons différents comme Madonna, Coldplay ou David Guetta et s'était hissé à deux reprises à la troisième place du classement des meilleurs DJs du monde, en 2012 et 2013, selon "DJ Magazine", la référence en la matière. Sa famille le décrit comme "un perfectionniste éternellement insatisfait qui a voyagé et travaillé dur à un rythme qui l'a conduit vers un énorme stress."