A New York, le club mythique CBGB renaît sous forme de festival

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/07/2012 à 09H05
L'une des dernières soirées au CBGB en août 2005

L'une des dernières soirées au CBGB en août 2005

© S.GRIES/GETTY IMAGES/AFP

Le club mythique de New York CBGB, où s'étaient produits Patti Smith, les Ramones, Blondie ou encore les Talking Heads, vient de renaître sous forme d'un festival qui entend relancer son esprit avant-gardiste.

Ouvert en 1973 et fermé en octobre 2006 après un différend sur le loyer, le CBGB était le temple du rock underground de New-York dans les années 1970 et au début des années 1980. Presque six ans après la fermeture du célèbre club de Manhattan, le premier "Festival CBGB", qui s'est ouvert jeudi a prévu de présenter 300 groupes dans 40 salles de Manhattan et Brooklyn, ainsi que des conférences et des films, jusqu'au 8 juillet.

Les Ramones en live au CBGB en 1977

« Se concentrant sur la musique nouvelle et les jeunes groupes qui émergent, le Festival CBGB restera fidèle à la mission originale du club CBGB & OMFUG qui vivait jadis sur Bowery" (sud de Manhattan) ont expliqué ses organisateurs.

C'est dans le club de Hilly Kristal, patron emblématique décédé en août 2007, sur sa petite scène au fond d'un bar étroit couvert de graffitis, qu'avaient débuté les Ramones, Blondie et les Talking Heads. Le groupe britannique The Police avait également fait son premier concert américain au CBGB. Le sigle CBGB & OMFUG désigne les styles "Country, Bluegrass, Blues and Other Music For Uplifting Gormandizers" (Country, bluegrass, blues et autres musiques pour goindres raffinés).

La scène du mythique club CBGB

La scène du mythique club CBGB

© S.GRIES/GETTY IMAGES/AFP
Groupes émergents et artistes "historiques"

La feuille de route des organisateurs du festival se veut fidèle au CBGB des débuts. Ils veulent "aider de nouveaux artistes à grandir, leur donner une visibilité, et (les aider) à se faire remarquer par l'industrie musicale". Le programme du festival conjuge ainsi des concerts de groupes émergents et des présentations d'artistes "historiques", tels le chanteur des New York Dolls, David Johansen, ou l'ancien bassiste des Sex Pistols, Glen Matlock, avec des groupes ayant le vent en poupe comme Clap Your Hands Say Yeah ou The War on Drugs. "Nous sommes ravis d'offrir à ces groupes la possibilité de jouer en première partie d'un groupe plus connu", a également expliqué l'un des producteurs du festival, Tim Hayes.

Jeudi soir, c’est Krist Novoselic, le bassiste du groupe Nirvana qui a ouvert le festival par une conférence. Samedi, plusieurs concerts sont prévus à Times Square. Et la clôture dimanche, un documentaire sur Kurt Cobain, leader de Nirvana, intitulé "About a son", un émouvant témoignage d'outre-tombe tiré de dizaines d'heures d'interviews jamais entendues; et le film connu des aficionados du rock sur la scène de Manchester, "24 Hour Party People" seront diffusés.

Les Talking Heads jouent "Psyco Killer" en live au CBGB

Le tournage d'un film sur l'histoire du club de rock CBGB et de son fondateur Hilly Kristal a débuté le 25 juin dernier en Géorgie. Le réalisateur, Randall Miller, un passionné de musique, fait jouer une brochette d'acteurs : Alan Rickman sera Hilly Kristal, Malin Akerman incarnera Blondie, tandis que Taylor Hawkins, le batteur des Foo Fighters, jouera Iggy Pop, Mickey Summer (la fille de Sting) sera Patti Smith, et Joel David Morre et Julain Acostadans dans le rôle des frères Joey et Johnny Ramone.