Daniel Essa, jeune réfugié syrien passionné de mode, lance sa ligne de sneakers de luxe

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2018 à 15H19, publié le 12/04/2018 à 10H26
Le jeune créateur syrien Daniel Essa séduit le monde avec ses baskets haut-de-gamme

Le jeune créateur syrien Daniel Essa séduit le monde avec ses baskets haut-de-gamme

© France 3 / Culturebox

Ses chaussures ont déjà conquis la planète mode grâce à Whoopie Goldberg, Daniel Essa est sur le point de sortir sa toute première collection de baskets ultra chic. Le jeune homme d'origine syrienne est sur un petit nuage, passionné de mode, il a dû fuir son pays sous le coup des bombes et se reconstruire en Europe. C'est à Lille qu'il a trouvé refuge et débuté son activité.

Les acheteurs viennent du monde entier pour acquérir les sneakers signées Daniel Essa. Le jeune créateur syrien présente sa toute première collection. Les premiers modèles seront mis en vente très prochainement sur son site internet. 

Reportage : C. Chevalier / B. Bugnicourt / M. Graff

Whoopie Goldberg fan des sneakers de Daniel 

L'engouement pour les sneakers de Daniel Essa a traversé l'Atlantique grâce à la comédienne américaine Whoopie Goldberg qui tombe sous le charme de ses chaussures. Elle achète trois paires et dans foulée, Olivia Palermo et Bella Thorne commandent chacune quelques paires de ces baskets haut de gamme. Car la valeur ajoutée de ces modèles tient surtout de la qualité et du choix des matières que le créateur suit à chaque étape. Une qualité qui a un prix : une paire coûte environ 300€. 
Sneakers Daniel Essa © France 3 / Culturebox

Des bombes à la création

Tout au long de son parcours, Nabil Essa entretient un lien étroit et privilégié avec la mode et ce, dès son plus jeune âge. Convaincu qu’il doit suivre cette voie, il entame des études de stylisme et de modélisme à ESMOD Damas. Fraîchement diplômé, il prend alors les rênes de sa propre émission TV et y parle de mode, de tendances, de lifestyle et de beauté. Mais avec la guerre, sa famille fuit les bombardements de Homs. ll se réfugie en Espagne puis en France. C'est à Lille qu'il s'installe, obtient le statut de réfugié et change de prénom. Aujourd'hui Daniel reste optimiste et regarde vers l'avenir. 

La guerre c'était très difficile mais il faut voir le positif; explique Daniel Essa, créateur de chaussures. Maintenant, je suis bien ici et j'ai créé ma marque.
 

La marque de fabrique des modèle de Daniel Essa : un joli écusson doré et un doux message l'intérieur de la languette

La marque de fabrique des modèle de Daniel Essa : un joli écusson doré et un doux message l'intérieur de la languette

© France 3 / Culturebox

Une collection unique et singulière

Propulsé par l'envie de créer, Daniel entre dans le projet Maison Mode de Lille. Une entité qui développe la création textile et aide à l'installation des jeunes marques dans des boutiques-ateliers rénovées de Lille et Roubaix. Il trouve ici le soutien dont il a besoin en tant que jeune créateur. 
La première collection Daniel Essa 

La première collection Daniel Essa 

© France 3 / Culturebox