Le défilé Chanel des métiers d'art à Hambourg, ville natale de Lagerfeld

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/12/2017 à 15H08, publié le 08/12/2017 à 11H46
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg.

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg.

© Markus Schreiber/AP/SIPA

Chanel a fait escale à Hambourg, ville natale de son couturier Karl Lagerfeld. Pour son traditionnel défilé des métiers d'art, la maison a choisi la scène de la Philharmonie de l'Elbe. Le 6 décembre, 76 modèles ont défilé au son d'un orchestre, dans des tenues d'inspiration nautique mettant à l'honneur la tradition portuaire de cette cité.

"J'ai eu l'idée (d'un défilé) la première fois que j'ai vu la Philharmonie de l'Elbe. Quand j'ai vu l'endroit (où elle devait être construite) et les plans", a-t-il confié à l'agence de presse allemande DPA. Inaugurée en janvier, la Philharmonie est un joyau architectural d'inspiration maritime : trônant au bout d'une jetée, sur le fleuve Elbe, elle est surmontée d'un bâtiment de verre évoquant des vagues. L'Elbphilharmonie, véritable prouesse architecturale, a été conçue par Jacques Herzog et Pierre de Meuron ; elle est située au coeur du port de Hambourg.
Karl Lagerfeld à Hambourg, le 6 décembre 2017

Karl Lagerfeld à Hambourg, le 6 décembre 2017

© CHRISTIAN CHARISIUS / DPA

Passé, présent et futur inspirent Karl Lagerfeld 

Autour de ces trois axes, le créateur infuse des images du port de Hambourg, glisse des silhouettes des équipages de la marine marchande. Il revisite leur vestiaire, détourne leurs cabans, leurs pantalons à pont, marinières et casquettes. L'ombre de Gabrielle Chanel - elle qui vola aux hommes la marinière et le caban - n’est pas loin. L'allure est ponctuée de cols marins, vestes plus ou moins appuyées, longues redingotes, minijupes ou pantalons extra larges. Une casquette est parfois voilée d’un foulard de tulle, les mains sont couvertes de mitaines, les jambes sont gainées de grandes chaussettes tricotées et de souliers Richelieu à talon bobine et noeud en perles.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1139105@Culture

Le tweed s’accompagne de drap de laine, de cachemire ou de flanelle, le crêpe de soie alterne avec la mousseline ou le jersey scintillant. Les motifs des tissages s’inspirent des briques des immeubles qui cernent les docks du port ou des superpositions de containers multicolores, les boutons prennent la forme de boulons précieux, les tressages de fils de laine se muent en cordages duveteux. Les plumes, broderies, strass, nacre et perles appellent à une soirée à l’Elbphilharmonie. Noir, beige, gris ou marine, brique, éclats d’or ou de rouge, rayures tennis ou marinières composent la palette.
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, décembre 2017.

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, décembre 2017.

© Markus Schreiber/AP/SIPA
Évasée, la veste Chanel se fait caban. Le pantalon à pont prend de la largeur et se décline en court ou long, gansé d’une bande smoking en gros grain quadricolore. Des vestes et pantalons sont pailletés, en tweed tissé orange brillant et rappellent les quartiers chauds de Hambourg, ceux où vont se réfugier les marins à terre et écouter un air d’accordéon, instrument d'ailleurs transformé en petit sac à bandoulière. Le soir, la jupe de marin à pont en tweed noir et or ou satin noir est portée avec une blouse de crêpe en mousseline à col marin ajouré de dentelle de Valenciennes... Pour le grand soir, des fourreaux droits et fluides en crêpe bleu nuit à col marin brodé de paillettes, des smokings en crêpe noir.... Karl Lagerfeld transforme même la marinière décontractée chère à Gabrielle Chanel en mini robe bustier brodée de plumes peintes, à col et poignets de sequins et pierreries, ou rallongée d’une jupe de satin ourlée de plumes.
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, décembre 2017

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, décembre 2017

© Markus Schreiber/AP/SIPA
Du côté des accessoires : les minaudières prennent la forme de containers, de boulons ou de bouées de sauvetage, le sac Gabrielle est paré d'un tweed à carreaux reprenant les couleurs des briques d'Hambourg. Les ancres marines se posent sur les boucles d'oreille et les broches tandis que leurs chaînes deviennent des sautoirs et que les bracelets s'improvisent cordage de bateaux.
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, 6 décembre 2017

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, 6 décembre 2017

© Courtesy of Chanel

Une ville différente chaque année pour le défilé des métiers d'art

Chanel choisit chaque année une ville différente pour son défilé des métiers d'art, l'un des shows organisés tous les ans par la maison (haute couture, prêt-à-porter, croisière). La collection des métiers d'art met à l’honneur les savoir-faire des brodeurs Maison Lesage et Atelier Montex, du plumassier Lemarié, du bottier Massaro, du chapelier et modiste Maison Michel.
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, 6 décembre 2017

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg, 6 décembre 2017

© Courtesy of Chanel
Le lieu est généralement inspiré de la vie de Coco Chanel, comme l'an passé au Ritz, palace parisien où avait vécu la fondatrice de la maison Chanel. 
Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg

Défilé Chanel des métiers d'art 2017-18 à Hambourg

© Chanel
Cette année, l'accent a été mis sur Karl Lagerfeld, qui tient la barre de Chanel depuis plus de trente ans. Surnommé le "Kaiser ("empereur" en allemand) de la mode", Karl Lagerfeld est né à Hambourg dans les années 30, avant de déménager à Paris lorsqu'il était adolescent.