Diaporama 0 photo, 3 vidéos
@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

VIDEOS : Paul Smith, Thom Browne et Boris Bidjan Saberi et leur vision de l'automne-hiver 2019-20

Mis à jour le 30/01/2019 à 11H18, publié le 28/01/2019 à 11H17

Du 15 au 20 janvier 2019, 56 créateurs ont présenté leur vision de l'automne-hiver 2019-20 lors de la Paris Fashion Week masculine. Replongez en trois vidéos dans l'ambiance des défilés... so british de l'anglais Paul Smith, raffinée de l'Américain Thom Browne et streetwear de l'allemand Boris Bidjan Saberi.

  • 01 /03
    Paul Smith pap automne-hiver 2019-20, à Paris, janvier 2019.
    Pour sa collection mixte, le créateur anglais s'est remémoré qu'à la fin des années 60 quand il était jeune, il avait persuadé les tailleurs de sa ville natale de Nottingham de lui couper des vêtements dans des tissus inhabituels : une paire de rideaux transformée en un costume, des tissus de vêtements à fleurs en chemises dandy... Pour l'automne-hiver 2019-20, Paul Smith revisite l'élégance britannique avec ce même esprit. Résultat : une collection tonique et moderne à l'esprit so british et rock'n'roll où la couleur tient une place d'honneur. On a aimé : les mélanges d'imprimés sur une veste marine ajustée, à col marine et rouge, dont le plastron est constitué d'un tissu à carreaux dans les mêmes tonalités.
  • 02 /03
    Thom Browne pap automne-hiver 2019-20, à Paris, en janvier 2019
    Thom Browne est connu pour brouiller les pistes entre le masculin et le féminin et cette collection n'y échappe pas. Dans le hall de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, le show débute par un premier passage d'hommes vêtus de robes blanches, de chapeaux et de moufles... le visage recouvert de plastique. Puis voici le premier mannequin qui arrive lui aussi tout de blanc vêtu, cheveux compris portant à la main un sac blanc en forme de chien. Le créateur américain poursuit ses jeux de construction/déconstruction du vêtement : la ceinture glisse jusqu'aux hanches, la ligne est allongée, les superpositions de pièces sont nombreuses tout comme les trompe l'oeil... On a aimé : la jupe-robe en maille portée avec une chemise à laquelle s'accroche dans le dos la veste...
  • 03 /03
    Boris Bidjan Saberi pap automne-hiver 2019-20 à Paris, janvier 2019
    Pour sa collection intitulée "Roots" et fabriquée en Espagne, Boris Bidjan Saberi poursuit son voyage imaginaire en Mongolie. Ce designer - né en Allemagne, d'un père persan et d'une mère allemande - a inventé de nouvelles vestes et une nouvelle palette de couleurs entre les verts et les bleues, obtenue à partir d'expériences d'oxydation avec du cuivre. Ces pièces streetwear, fonctionnelles et sophistiquées, protègent le corps humain par des armures supplémentaires. On a aimé tout particulièrement cette palette chromatique bleue cuivre.