La PFW masculine pour l'hiver 2019 est de retour à Paris : Hedi Slimane chez Celine, la tête d'affiche

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Mis à jour le 25/01/2019 à 14H17, publié le 15/01/2019 à 10H02
Kenzo pap ah 2018-19

Kenzo pap ah 2018-19

© Thibault Camus/AP/SIPA

Que porteront les hommes à l'automne-hiver 2019-20 ? Réponse sur les podiums du 15 au 20 janvier 2019. Après Londres et Milan, la semaine de la mode est de retour à Paris avec 56 créateurs dont 10 nouveaux dans le calendrier. Au menu : des talents internationaux, de jeunes labels et surtout le très attendu Hedi Slimane chez Celine. Voici le programme détaillé !

56 créateurs de 15 nationalités sont inscrits au calendrier de la Fédération de la haute couture et de la mode. Parmi eux 10 nouveaux : 5 ont une envergure internationale (Celine, Jil Sander, JW Anderson, Loewe, Raf Simons), 3 sont de jeunes labels (Fumito Ganryu, Heron Preston, Takahiromiyashita Thesoloist) et 2 des marques en marge des tendances (Jacquemus, Vetements). Explications.

Celine, Raf Simons, Jil Sander, Loewe et JW Anderson : des pointures internationales

Le défilé de la maison française Celine - sous la houlette de son nouveau directeur artistique Hedi Slimane - avait été le temps fort de la Fashion Week féminine. Il en sera de même avec son premier show masculin. Connu pour son esthétique rock et "ambisexuelle" - pantalon slim et veste raccourcie - le styliste star a influencé la mode de la rue au début des années 2000 et a révolutionné le vestiaire masculin en l'adaptant aux jeunes fêtards. Le show de septembre 2018 dans lequel défilaient des hommes a déjà donné un avant-goût de ce qui se retrouvera sur les podiums ce 20 janvier : un homme toujours très rock et androgyne.
Celine printemps-été 2019
Revenu la saison dernière à Paris (après deux ans à New York), Raf Simons réintègre le calendrier. Le retour de l’un des plus brillants créateurs de l'école belge, délivré de toute attache puisqu’il vient de quitter le poste de créative director chez Calvin Klein, est lui aussi attendu. C'est un créateur multi-casquettes : il a dessiné les lignes masculines de Ruffo Research, enseigné la mode à l'Université des arts appliqués de Vienne, a collaboré avec Eastpak, a été directeur des collections femme de Christian Dior... Pour nombre d'observateurs, ses propositions de formes, de textures et de matières innovantes annoncent la mode de demain. Il a toujours dit créer des vêtements pour un homme "individualiste, un original qui assume sa différence". 

Jil Sander a fondé la marque éponyme à Hambourg en 1968. La griffe, qui défile habituellement à Milan, a notamment eu comme directeur artistique Raf Simons de 2005 à 2012. La maison appartient au groupe japonais Onward Luxury Group. Les créateurs Lucie et Luke Meier ont été nommés directeurs artistiques de Jil Sander en 2017

Le Britannique Jonathan Anderson délaisse Londres pour Paris où il défile pour sa marque J.W. Anderson (lancée en 2008) ainsi que pour la maison espagnole Loewe dont il est le directeur artistique. Il est considéré comme l'un des créateurs les plus influents de sa génération avec son interprétation moderne de la masculinité et de la féminité. La marque a été plusieurs fois primée

Jacquemus et Vetements : deux visions distinctes de la mode

Simon Porte Jacquemus a lancé sa première collection masculine en juin 2018 dans une calanque marseillaise au coucher du soleil : "son gadjo" est un homme qui aime les matières naturelles et les couleurs ensoleillées. Pour le styliste autodidacte marseillais, il s'agissait de "raconter un bout de son histoire familiale". Celui qui a connu une ascension fulgurante - se faisant remarquer par sa mode solaire et poétique à l'esthétique naïve - monté à Paris le bac en poche, a créé sa première collection féminine à 20 ans (en 2009). Ses collections féminines défilent depuis 2012 dans le calendrier officiel. Il a reçu le prix spécial du jury du LVMH Prize en 2015 et une double exposition lui a été consacrée en 2017. 
Jacquemus printemps-été 2019 dans la calanque de Sormiou à Marseille
Après avoir annoncé en juin 2017 arrêter les défilés, le label Vetements est de retour. Fondé en 2014 par le créateur géorgien Demna Gvasalia, diplômé de l'Académie Royale des Beaux‐Arts d'Anvers en Belgique, ce label branché - qui s'est fait connaître avec ses jeans faits de plusieurs paires de Levis et ses sweats à capuche oversize - est un collectif qui met l’accent sur la conception de vêtements qu’eux-mêmes aimeraient porter. La marque évite les modes et tendances actuelles. Les pièces offrent une nouvelle garde-robe permettant une quantité infinie de choix de styles, facile à mélanger avec d'autres marques, de l’ancien avec du nouveau, promouvant un style au-delà d’un uniforme à la mode. Le street style est souvent utilisé dans les collections aux proportions exagérées et aux silhouettes contrastées.

Heron Preston, Fumito Ganryu et Takahiromyashita, The Soloist : l'épreuve du feu pour de jeunes labels

Heron Preston (Italie, 2017) est l’incarnation de la génération post-internet. Mettant à profit les connaissances acquises lors de son B. B.A. de la Parsons School of Design et son éducation à San Francisco, il multiplie les casquettes : artiste, directeur de création, créateur de contenu, concepteur et DJ. Son fil conducteur : son engagement en faveur de l'innovation, de l'expérimentation et son imprévisibilité. Il aime prendre des thèmes conventionnels et les réinterpréter. Pour exemple son défilé new-yorkais intitulé Uniform pour lequel il a présenté des T-shirts faits d'uniformes recyclés des éboueurs de New York - reprenant logos et couleurs des services de propreté - pour rendre hommage à ces travailleurs de l'ombre. "C'était mon rêve, au départ, de voir les éboueurs dans la rue, portant un uniforme de designer" avait-il expliqué en 2016. La découverte d'un sac flottant alors qu'il se baignait dans l'océan a suscité une prise de conscience chez le jeune homme décidé à s'impliquer pour la préservation de l'environnement. "J'espère pouvoir un jour dessiner des uniformes officiels", dit celui qui a travaillé chez Nike et co-créé la marque streetwear Been Thrill. Son style lui a valu des collaborations avec Virgil Abloh, il a été consultant créatif pour Kanye West, notamment pour son travail pour la marque Life of Pablo et Yeezy. 

Le Japonais Fumito Ganryu, diplômé du Bunka Fashion College en 2000, est passé par Comme des Garçons de 2004 à 2017. Le créateur a lancé son label Fumito Ganryu lors du Pitti Immagine Uomo 94 (juin 2018 à Florence en Italie). Sa collection était une exploration de la relation de plus en plus étroite entre le corps et les vêtements. 
Fumito Ganryu printemps-été 2019 au Pitti Immagine Uomo
Le Japonais Takahiro Miyashita est le fondateur du label avant-gardiste Number (N) ine. En 2009, il le quitte pour présenter un projet reflétant plus fidèlement son style personnel surnommé Takahiromiyashita The Soloist, lancé en 2010. Ce qui a permis de donner de la sophistication à la rébellion juvénile du rock n’roll qui a caractérisé son ancienne marque. Les collections multicouches et sombres présentent souvent des proportions contrastées, un style asymétrique et des thèmes conceptuels. 

Kriss Van Assche (Berlutti) et Virgil Abloh (Vuitton) scrutés de près 

Le premier défilé d'un créateur dans une maison est toujours un événement. Ce sera le cas avec celui de Kris Van Assche, ex-D.A. de Dior Homme, qui dévoilera sa première collection Berluti. C'est une nouvelle ère pour la maison française après le départ d’Haider Ackermann en avril 2018. La première collection de l'Américain Virgil Abloh chez Louis Vuitton a été un moment fort de la Fashion Week été 2019 mais le sera-t-il à nouveau pour son second show pour la griffe ? Il y a de fortes chances, sa collection devant s'articuler autour de Michael Jackson. Sur le compte Instagram de Louis Vuitton, il a publié un post avec un gant blanc scintillant inspiré de ceux que portait "le roi de la pop".

26 marques préfèrent la présentation plutôt que le défilé 

En parallèle des shows, 25 marques optent pour la formule de la présentation moins onéreuse : M.X Maxime Simoens, Givenchy Homme, Emanuel Ungaro, Enfants Riches Déprimés, Phipps, Maison Kitsuné, Rochas Homme et Francesco Smalto... Ces deux maisons ont un nouveau D.A. Jean Luc Amsler chez Smalto et Federico Curradi chez Rochas. Pour les journalistes et les acheteurs, c'est l'occasion de toucher les matières, de découvrir les détails et les finitions... et d'échanger avec les créateurs. 
Jean Luc Amsler pour la maison Smalto (à gauche), Federico Curradi pour la maison Rochas (à droite) 

Jean Luc Amsler pour la maison Smalto (à gauche), Federico Curradi pour la maison Rochas (à droite) 

© DR

Christian Wijnants, qui défile habituellement pour la femme, sort une première capsule homme pendant la Fashion Week. Elle sera présentée le 19 janvier.

Lanvin, Y/Project, Alexander McQueen, Margiela et Agnès.b passent leur tour

Des créateurs d’envergure sont absents. La maison Lanvin est orpheline depuis novembre 2018 de son designer homme, Lucas Ossendrijver, après 14 ans dans la plus ancienne maison de couture française. C’est le quatrième créateur à partir en quatre ans après Alber Elbaz, Bouchra Jarrar et Olivier Lapidus. Glenn Martens est allé à Florence comme invité du salon Pitti Uomo 95, devenu une référence dans l’univers de la mode masculine. Le directeur artistique de Y/Project, la marque homme et femme basée à Paris, y a présenté sa collection masculine automne-hiver 2019-20. La maison Alexander Mc Queen ne défile pas cette saison. Quant à Margiela et Agnès.b, leurs collections automne-hiver 2019-20, homme et femme défileront ensemble pendant la Fashion Week féminine de mars.

Voir le calendrier des défilés sur le site de la Fédération de la haute couture et de la mode.

Créateurs émergents en recherche de reconnaissance en marge de la PFW

Autre moyen pour les marques d'exposer leurs créations, intégrer des salons destinés aux professionnels. Cette saison, le salon Tranoï Paris - qui expose 150 marques - héberge l'événement Only at Tranoï X Galeries Lafayette. Sous ce nom se cachent 25 collections capsules - uniquement à l'attention des acheteurs du Tranoï - dont une partie, éditée en série limitée, sera proposée au public en exclusivité aux Galeries Lafayette Haussmann du 16 janvier au 4 février 2019. Les salons parisiens qui sont en fait des show-rooms commerciaux ne sont plus que deux : Tranoï January Edition et Man. 

Autre moyen de sortir du lot, intégrer une plateforme créative. C'est le cas avec le MakerLab Presents : Here to Create né de la collaboration entre adidas Originals, David Beckham et le British Fashion Council. Un défilé, le 18 janvier au Garage Amelot, mettra en lumière le travail de trois designers émergents : Nicholas Daley, Paolina Russo et Priya Ahluwalia créeront chacun un modèle de chaussures qui sera porté par les mannequins sur le podium exposant leurs créations.  

Enfin, fréquenter des lieux riches en nouveautés. C'est le cas du concept-store "nous", ouvert en janvier 2018, qui se dote d'un nouvel espace situé au 49, rue Cambon. "nous" propose le meilleur de la culture contemporaine, des marques de streetwear et de designers aux dernières tendances en haute technologie et montres, avec des marques exclusives, des collaborations et des éditions limitées. Le 49 accueille lui un espace beauté / cosmétique, de la mode femme et une sélection pointue de sneakers.

Le 2e espace du concept store nousà Paris

Le 2e espace du concept store nousà Paris

© Courtesy of nous

Le samedi 19 janvier, acte X des gilets jaunes  

Le 11 janvier, la maison Dior a annoncé avoir avancé d'un jour son défilé masculin prévu le 19 janvier, un samedi, jour habituel de manifestation des gilets jaunes. Beaucoup de shows se tiennent près des Champs-Elysées, lieu récurrent des manifestations des gilets jaunes. 

Depuis d'autres griffes ont réagi : la maison américaine Thom Browne a avancé l'horaire de son défilé à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts, une autre zone sensible sur la rive gauche de la Seine, à 11H au lieu de 14H. La maison japonaise Sacai présentera son show à 9H au lieu de 10H. 

10 DÉFILÉS INSCRITS AU CALENDRIER DU SAMEDI 19 JANVIER

10:00 SACAI... AVANCE A 9H
11:00 NAMACHEKO
12:00 LOEWE
13:00 ANDREA CREWS... DEPLACE A 15H
14:00 THOM BROWNE... AVANCE A 11H
15:30 WOOYOUNGMI.... AVANCE A 13H30
17:00 DIOR HOMME.... DECALE AU 18 JANVIER
18:00 HENRIK VIBSKOV
19:00 WHITE MOUNTAINEERING
20:00 HERMÈS

Interrogée sur la sécurité des défilés, la Fédération de la haute couture et de la mode a répondu qu'elle faisait "en sorte de trouver avec les maisons et les autorités les dispositions les plus adaptées pour que les présentations se déroulent dans les meilleures conditions".