La Fashion Week printemps-été 2019 : mercato des stylistes et shows XXL pour Etam et l'Oréal

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Mis à jour le 29/09/2018 à 09H12, publié le 24/09/2018 à 11H58
Viktor & Rolf printemps-été 2018, à Paris, janvier 2018.

Viktor & Rolf printemps-été 2018, à Paris, janvier 2018.

© Getty Images

Paris prend le relais de New York, Londres et Milan pour neuf journées au cours desquelles se succèdent 78 défilés et 33 présentations pour le prêt-à-porter printemps-été 2019. Top départ sur les podiums le 24 septembre avec Dior et Gucci. A suivre : l'arrivée de Hedi Slimane chez Céline et la première collection de Yolanda Zobel chez Courrèges.

Céline, Courrèges et Nina Ricci scrutés de près

Les stylistes qui ont changé de maisons seront scrutés de près : chez Céline, Hedi Slimane succède à la Britannique Phoebe Philo, directeur artistique depuis 2008 qui a signé sa dernière collection en mars 2018. Chez Courrèges, ce sera la première collection de Yolanda Zobel. A quelques jours du début de la Paris Fashion Week, la maison a été rachetée par le groupe Kering.
L'Allemande Yolanda Zobel, nouvelle DA de Courrèges

L'Allemande Yolanda Zobel, nouvelle DA de Courrèges

© Courtesy of Courrèges
Chez Mugler, ce sera la 2e collection de Casey Cadwallader. A noter le retour des maisons Cédric Charlier et Esteban Cortazar sur les podiums.

La griffe Nina Ricci ne défile pas dans le calendrier. Elle a annoncé fin août l'arrivée à la direction artistique de Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh, duo néerlandais du label masculin Botter. Ils succèdent à Guillaume Henry, dont le départ avait été officialisé en mars 2018 après trois ans de collaboration. 
Les créateurs Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh, 2018

Les créateurs Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh, 2018

© Capture Instagram

Léonard fête ses 60 ans 

La marque Léonard fête son 60e anniversaire : pour le fêter, Daniel Tribouillard et ses équipes réveillent des dessins du passé (5 000 dessins exclusifs dorment dans les archives) redonnent vie à des modèles iconiques comme le teddy, la robe manches pagode, le kimono, la mini robe tunique ou le pantalon palazzo extra large… aux célèbres fleurs apposée sur des matières comme la soie, le cachemire et le jersey de soie. Cette étoffe poids plume et infroissable devient, dès 1968, la matière signature Maison. "La robe Leonard, 150 grammes de bonheur", promet le slogan de l’époque. 6 pièces iconiques dans 3 imprimés vintage (1 robe, 1 combinaison, 1 maillot avec 1 kimono, 1 blouse et 1 pantalon) ont fait l'objet d'une collection capsule disponible à partir de novembre.
Les fleurs ADN de la maison Léonard

Les fleurs ADN de la maison Léonard

© Léonard

Premiers podiums pour Afterhomework (Paris), Anton Belinskiy, A.W.A.K.E, Ottolinger, Marques Almeida et Ximonlee

Outre les grands noms qui font sa réputation, la Paris Fashion Week accueille six nouveaux venus dans le calendrier officiel :

Pierre Kaczmarek créé Afterhomework (Paris) en 2014 alors qu’il n’a que 15 ans et qu’il est lycéen. Le nom qu’il choisit pour sa marque fait référence à son temps de création. La marque propose une mode générationnelle inspirée de l’observation des phénomènes de société. Les collections sont confectionnées dans des ateliers à Paris. Anton Belinskiy, qui est né en Ukraine, lance sa griffe en 2009 et la présente aux Kiev Fashion Days et à la Fashion Week de Londres. A.W.A.K.E a été fondée en 2012 par Natalia Alaverdian à la carrière multidisciplinaire englobant le stylisme, la direction artistique et la photographie. Le duo Suisse Christa Bösch et Cosima Gadient a lancé la marque Ottolinger en 2015. Marques Almeida est une griffe de mode britannique lancée en 2011. Le label fondé par les designers portugais Marta Marques et Paulo Almeida défile dans le calendrier avec le soutien de Portugal Fashion. Enfin, Ximonlee est le premier designer masculin lauréat du H&M design award 2015.

En marge du calendrier se tiennent 33 présentations qui permettent le plus souvent aux plus jeunes marques de se faire connaître (A cheval Pampa, Mazarine, Hyun Mi Nielsen, Ioannes, Kwaidan Editions...) et à des marques plus installées (Alexandre Vauthier, Zadig et Voltaire Dice Kayek, Paul Smith...) de montrer leur travail de près. Schiaparelli par exemple, présentera Story#1 son prêt-à-porter axé sur Man Ray et les symboles Schiaparelli. Hors calendrier Gucci délaisse Milan pour Paris. L'escapade parisienne n'est que saisonnière, le temps pour le styliste Alessandro Michele de rendre hommage à la France, source d'inspiration de sa collection.

Designers Apartment, tremplin pour jeunes talents

Pour aider les jeunes créateurs à se faire connaître, la Fédération de la Couture et de la mode, organisatrice de la Fashion Week, a mis en place un showroom installé du 24 septembre au 2 octobre 2018 au Palais de Tokyo. Lancé fin 2012, l'incubateur-Designers Apartments y accueille 12 créateurs dont 3 nouveaux pour cette 13e édition : Airvei (2016), Boyarovskaya (2018) et Nicolas Lecourt-Mansion (2016). Les 9 autres créateurs retenus sont : Arthur Avellano, Clara Daguin, Dawei, GNDR, Kenta Matsushige, Mazarine, Proëmes de Paris, Quoi Alexander et Savoar Fer. 

Etam et L’Oréal, deux shows glamour version XXL

La semaine de la mode, c'est l’occasion pour les marques de se distinguer par des shows pleins de démesure. Partenaire officiel de la PFW, L’Oréal Paris organise le 30 septembre un défilé célébrant la beauté, la mode et la diversité. 70 looks beauté, 12 créateurs partenaires présentant les derniers looks inspirés par la Parisienne sur un podium flottant de 60 mètres de long sur la Seine.
Le défilé L'Oréal 2017 sur les Champs-Elysées
Depuis 2010, Etam ouvre la Fashion Week parisienne avec un show sexy, coloré, chic et joyeux, réunissant les plus belles filles du monde et les meilleurs artistes du moment. 

Paris aime la mode

A l’occasion des 50 ans de la maison Rykiel, la ville de Paris a souhaité lui rendre hommage en attribuant son nom à un tronçon du terre-plein central du boulevard Raspail, entre les rues du Cherche-Midi et de Rennes, dans le 6e arrondissement. Celui-ci sera inauguré le 29 septembre 2018, jour du défilé de créatrice.

Des salons pros, des ouvertures de boutiques et une appli...

En marge de la PFW, des showrooms gravitent comme Americans in Paris (Etats-Unis) et London Show Rooms (Grande-Bretagne) ainsi que les salons professionnels - Tranoï, Première Classe Tuileries, Paris sur mode, Vendôme Luxury, Man&Woman. Le concept store nous (48, rue Cambon) fait découvrir des produits inédits et des talents venus du monde entier. Explorateur des influences urbaines, il y accueille des événements exclusifs : Jeremy Scott Pop by our soiree (le 25), Tom Wood x Kelly Harrington Denim capsule (le 27) et ECOALF Ocean waste streetwear (le 29).

Les marques inaugurent de nouvelles adresses : Pourchet ouvre une seconde boutique avenue de l'Opéra. La maison, qui fête ses 115 ans, réinterprète pour l'occasion l’un de ses sacs iconiques des années 90, le "115". Le groupe Armani ouvre une boutique Giorgio Armani (368 de la rue Saint Honoré) dans laquelle les assises, les lampes, les revêtements et les tapis font partie de la collection Armani/Casa. La boutique Galeries Lafayette-Royal Quartz Paris qui rouvre ses portes (10 rue Royale) propose une vingtaine de maisons ainsi qu'un espace dédié joaillerie (Chopard, David Morris, Damiani, Fred, Ole Lynggaard Copenhagen, Poiray, Guérin Joaillerie). L'enseigne propose les services d'un créatrice de joaillerie, issue de la place Vendôme, qui créera des pièces uniques sur-mesure. Enfin, comme près de trois quarts des Français déclarent être prêts à payer plus cher un produit made in France la certification Origine France Garantie présente "Les Boutiques Vive la France". Jusqu'au 31 décembre, au centre commercial Italie Deux (Paris 13e), un espace regroupe marques iconiques ou en développement certifiées. Ici des fleurons de la production française (Lafuma) côtoient des marques plus récentes ou moins connues du public (Le Slip Français, Laulhere, Archiduchesse, 1083, Routine). Atelier Swarovski s'associe à l'initiative "Go for Good" des Galeries Lafayette et présente pour la première fois en France dans un pop-up ouvert jusqu'au 13 octobre ses collections de joaillerie réalisées avec des matières issues de sources responsables. Chaque bijou est serti d'or 18 ct certifié Fairtrade. 

Et pour les fashionistas, une nouvelle appli Cleep : on repère son produit sur un site ou blog, on le sauvegarde sur l’appli et on le retrouve quand on veut. On peut même envoyer sa liste en What’sApp, sms et Messenger à ses amis ou mettre les idées en commun dans des listes partagées.