Du noir mais aussi des micro sacs et des maxi lunettes pour le printemps-été 2019

Mis à jour le 02/10/2018 à 15H44, publié le 02/10/2018 à 11H52
Paco Rabanne printemps-été 2019

Paco Rabanne printemps-été 2019

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Micro-sacs, lunettes XXL, seins à l'air et couleurs sobres : voici quelques tendances repérées sur les podiums de la semaine du prêt-à-porter printemps-été 2019 à Paris qui s'achève après neuf jours de shows du 24 septembre au 2 octobre.

Du noir mais aussi du blanc 

On associe naturellement le printemps et l'été aux couleurs joyeuses et à la fantaisie florale mais les défilés parisiens étaient plus sobres et austères que d'habitude voire puritains en matière d'imprimés. Généralement, c'est le blanc et le noir qui ont dominé les podiums. 
Yohji Yamamoto printemps-été 2019

Yohji Yamamoto printemps-été 2019

© Bertrand GUAY / AFP
Hedi Slimane a fait ses débuts chez Celine dans un univers de boîte de nuit parisienne, en déclinant le noir dans toutes ses nuances, tout comme Anthony Vaccarello, son successeur chez Saint Laurent. Chez Margiela, Guy Laroche, Olivier Theyskens, Yohji Yamamoto, les looks noirs étaient nombreux. Rick Owens a fait évoluer autour d'un bûcher des créatures futuristes, toutes de noir vêtues. 
Shiatzy Chen printemps-été 2019

Shiatzy Chen printemps-été 2019

© Alain JOCARD / AFP

Quelques fleurs et de la couleur 

Chez Dior les fleurs étaient brodées ou imprimées avec des effets tye and dye sur des tissus bleu marine, couleurs chair ou pastel. Chez le créateur indien Rahul Mishra, les fleurs jouent à cache-cache avec le noir. 
Rahum Mishra printemps-été 2019

Rahum Mishra printemps-été 2019

© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Le roi des imprimés Dries van Noten ou l'Indien Manish Arora ont apporté un peu de faste et de couleurs à la fête. Des exceptions qui confirment la règle. La femme Leonard imaginée par Christine Phung est partie à la frontière du Kenya et de la Tanzanie... et le maître des imprimés floraux en rapporte de la couleur. 
Léonard printemps-été 2019

Léonard printemps-été 2019

© Christophe Ena/AP/SIPA

Seins nus et micro-shorts

Saint Laurent fait défiler des femmes à l'allure ultra-sexy assumée portant des micro-shorts et des hauts transparents. Mais on retrouve dans plusieurs collections, au moins un look dans l'esprit du mouvement "free the nipple" (libérer les tétons) comme chez Guy Laroche, Courrèges, A.W.A.K.E. 
Courrèges printemps-été 2019.

Courrèges printemps-été 2019.

© Bertrand GUAY / AFP
Chez Margiela, le créateur John Galliano, qui avait déjà fait porter des corsets aux hommes, rend hommage au troisième genre, lors d'un défilé où la morphologie des mannequins, leurs allures, coiffures et maquillages prêtent à la confusion sur leur sexe. Sous un manteau oversize orné de plumes, un modèle porte ainsi une culotte haute dorée, un autre un top asymétrique décolleté sur le dos en faisant voir un sein.

Sacs minuscules
Les sacs à main deviennent de plus en plus petits, à l'image de ceux qu'on peut tenir avec un doigt vus dans les collections de Jacquemus ou Ottolinger. Le nouveau sac Chloé n'est pas microscopique mais le détail le plus grand est la lettre C dorée. Chez Dior, la créatrice Maria Grazia Chiuri fait porter l'iconique sac saddle en bandoulière tandis que c'est à la taille que le sac se porte chez Victoria / Tomas. 
Victoria / Tomas printemps-été 2019

Victoria / Tomas printemps-été 2019

© Dominique Maitre/WWD/REX/Shutterstock/SIPA
Chez Marine Serre, la mode passe plus que jamais par le recyclage et des sacs plastiques griffés et des ballons sont détournés en sac à main, façon minaudière. Manish Arora propose des sacs XXS excentriques en forme d'un ballon, de tête de léopard et des yeux émettant des rayons laser, des pièces incluses dans "le quota kitsch" de son défilé. 

Lunettes gigantesques

Les lunettes de soleil sont un must de l'été et en 2019, elles cacheront le visage. Dior a été le premier à lancer la tendance, avec des lunettes carrées couleur nude, suivi de Gucci qui s'est inspiré des masques de sommeil. Chez Loewe et Rick Owens, elles sont énormes et futuristes. Défilant pour la première fois à Paris, la marque créée par un couple portugais basée à Londres, Marques'Almeida, est allée encore plus loin intégrant les lunettes XXL au casque de pilote de chasse. Chez Celine version Hedi Slimane, les lunettes, noires évidemment, se portent à la tombée de la nuit.
Marques'Almédia printemps-été 2019

Marques'Almédia printemps-été 2019

© ETIENNE LAURENT/EPA/Newscom/MaxPPP