Diaporama 6 photos, 1 vidéo
Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox

Fashion couture : je veux les irrésistibles smokings de Dice Kayek !

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2015 à 10H08

6 créateurs au menu de la 2e journée et c'est une de mes créatrices préférées qui raffle mon coup de coeur avec ses smokings noirs aux coupes irréprochables. Avec son style intemporel et affranchi des tendances, Dice Kayek donne un souffle de modernité et de féminité à cette pièce classique de la garde-robe en la revisitant avec une belle audace.

  • Dice Kayek haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    01 /07
    Dice Kayek haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    Ece Ege, D.A. de la marque Dice Kayek, et dont l’essence créative se résumerait à cette expression “Less is More”, ne se destinait pas à une carrière dans la mode. Pourtant, son instinct créatif aigu et un intérêt pour l’architecture la poussent à explorer la construction du vêtement. Avec Ayse Ege, sa soeur, elles fondent Dice Kayek en 1993 et établissent la maison à Paris. Pour sa première collection, en plein règne du Grunge, Ece Ege décline dans de la popeline blanche une série de chemises et de blouses travaillées selon les techniques de la couture. Elle se fait rapidement connaître en Europe et au Japon. Sa philosophie est simple : coupes irréprochables, matériaux nobles et délicates broderies artisanales. Un style intemporel et affranchi des tendances signe la marque. Elle puise ses inspirations dans l’architecture, les parfums et les textures stambouliotes et parisiennes. Sans délaisser sa petite robe noire architecturée, sa nouvelle collection "Nocturne 54" taille la part de lion au smoking qui trouve un nouveau souffle majestueux d'une incroyable modernité : pantalon au dessus de la cheville et veste travaillée à porter avec, par exemple, une cravate de paillettes jaunes, rouges, bleues et vertes. A ses côtés des petites robes noires avec des imprimés rebrodés aux couleurs iridescentes.  
    © Dominique Maitre
  • Schiaparelli haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    02 /07
    Schiaparelli haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    Le créateur français Bertrand Guyon, qui a rejoint la griffe, a expliqué s'être inspiré d'Elsa Schiaparelli elle-même, quand elle était jeune, avant l'ouverture de sa maison de couture en 1935. "Ce qui m'intéressait, c'était ces silhouettes que l'on connaît un peu moins avec une austérité, une simplicité aussi, qui n'est pas l'image qu'on a spontanément d'Elsa Schiaparelli. Et en même temps le contraste avec l'extravagance qu'elle a quand même au fond d'elle-même". "Elle était probablement une femme plutôt réservée, plutôt timide mais avec le sens du théâtre, de l'extravagance mais toujours mesurée, chic", fait-il valoir. Les clins d'oeil à la couturière ne cessent de revenir comme une ponctuation : le poudrier en forme de cadran téléphonique dessiné par Dali, les motifs chers à Schiap' -le soleil, les étoiles, le coeur transpercé et le cadenas. 
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Serkan Cura haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    03 /07
    Serkan Cura haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    A la fin de ses études, Serkan Cura intègre la maison Jean Paul Gaultier où il travaille dans l’atelier de création durant 4 ans. En plus de son expérience dans les ateliers de couture et de prêt-à-porter de Paris, il est diplômé de l’Académie Royale d’Anvers en 2007 où il a eu la liberté de réaliser ses rêves les plus créatifs : des silhouettes absurdes avec d’énormes vestes structurées ou de longues jupes, le tout réalisé d’une multitude de textiles artisanaux. En 2012, le créateur belge d'origine turque lance sa maison de couture parisienne avec ses techniques de travail sur la plume. Sa nouvelle collection "Le jeu des dames" est parfaite pour l'hiver car elle emmitoufle la femme dans un manteau en fourrure blanche, un pull en fourrure noir, une veste en fourrure de vision ou une veste en fourrure d'agneau et boa en fourrure… D'incroyables bijoux format XXXL subliment les silhouettes. Le créateur adepte des corsets en propose un en satin de soie brodé de cristaux Swarovski et de plumes d'autruche et un autre body lingerie qui se porte avec une robe en laçages couleur bleu nuit.
    © REX Shutterstock/SIPA
  • Dior haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    04 /07
    Dior haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    Le Belge Raf Simons s'est inspiré des maîtres flamands. Les silhouettes sont pures avec des robes blanches virginales, de larges manteaux-capes en cachemire aux manches asymétriques, bleu cobalt ou bordeaux. "J'étais intrigué par l'idée de fruit défendu et par ce que cela peut signifier de nos jours. Comment l'idée de pureté et d'innocence s'oppose à celle d'opulence et de décadence", explique le D.A de Dior. Les motifs impressionnistes sont tantôt peints à la main sur les robes tantôt faits d'assemblages de plumes. Les robes sont tantôt New Look avec la taille cintrée, tantôt longilignes ou courtes, souvent portées avec un gilet sans manche ou un gilet en cotte de mailles. Des tuniques ouvertes sur les côtés sont retenues par des chaînettes dorées.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Ralph & Russo haute couture automne-hiver 2015-16
    05 /07
    Ralph & Russo haute couture automne-hiver 2015-16
    C'est lors d'un voyage à Londres en 2003 que Tamara Ralph rencontre son compatriote, Michael Russo. Ralph & Russo est le premier label britannique en près d'un siècle qui intègre le calendrier de la semaine de la haute couture. Romance et intemporalité constituent l'essence de la marque. Leur souhait : rétablir l'héritage de la couture et de la fantaisie des grands maîtres tels que John GallianoChristian LacroixValentino Garavani etYves Saint Laurent. Cette saison, les tailleurs sont incrustés de cristaux et de mosaïques de perles tandis que des motifs en forme d'ogives ornent les vestes. Les motifs des broderies ton-sur-ton prennent des formes géométriques parfaites, même les brocards sont parés de bijoux. 
    © PATRICK KOVARIK / AFP
  • Giambattista Valli haute couture automne-hiver 2015-16
    06 /07
    Giambattista Valli haute couture automne-hiver 2015-16
    Défilé Giambattista Valli haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    © MIGUEL MEDINA / AFP
  • https://videos.francetv.fr/video/NI_112473@Culture

    07 /07
    Défilé Dior haute couture automne-hiver 2015-16, à Paris
    Raf Simons, Directeur Artistique de la maison Dior présentait sa collection haute couture automne-hiver 2015-16 au Musée Rodin à Paris. Du made in France, cousu main... Une maison prestigieuse qui a suscité la curiosité du réalisateur Frédéric Tcheng, son documentaire "Dior et moi" est sur les écrans dès le 8 juillet 2015.