Meghan Markle, une fashionista à l'épreuve du dress code royal des Windsor

Mis à jour le 05/05/2018 à 13H49, publié le 05/05/2018 à 13H47
Le Duc de Cambridge, Prince Harry, et Meghan Markle, avril 2018

Le Duc de Cambridge, Prince Harry, et Meghan Markle, avril 2018

© George Rogers/SIPA

Réputée pour son glamour et son élégance, Meghan Markle va faire souffler un vent de fraîcheur sur le dress code plutôt conservateur de la famille royale. Cependant l'ancienne actrice américaine de 36 ans devra dire adieu à une partie de sa liberté vestimentaire pour adopter le dress code royal très traditionnel.

Comme un avant-goût de ce qui l'attend, Meghan Markle s'est retirée des réseaux sociaux, où elle apparaissait parfois sexy, parfois décoiffée, en femme de son temps.... Car en s'unissant au prince Harry, petit-fils de la reine Elizabeth II, Meghan Markle épouse aussi une institution, la famille royale, dont les traditions séculaires organisent avec plus ou moins d'autorité la vie de ses membres, jusque dans leur manière de s'habiller.

Un dress code royal très traditionnel

"Le dress code royal est très traditionnel, en particulier lorsque les membres de la famille accomplissent leurs devoirs royaux", souligne Grant Harrold, ancien majordome de la famille royale. "Comme nous l'avons vu avec la duchesse de Cambridge (Kate, l'épouse du prince William, frère de Harry), les chapeaux font partie du dress code royal et il est probable que nous verrons Meghan Markle en porter davantage". L'Américaine devra aussi s'habituer aux collants (couleur chair ou neutre), oublier les vernis excentriques et ne point porter de robe au-dessus du genou, détaille Grant Harrold.
Meghan Markle, avril 2018

Meghan Markle, avril 2018

© Tolga AKMEN / POOL / AFP
Présente ces derniers mois au côté de Harry lors de visites officielles, elle montre déjà une élégance raffinée mais sans excès : robes longues, cols roulés, manteaux classiques, couleurs passe-partout. Certains auront noté quelques accrocs à l'étiquette : ici une paire de jeans noirs, là des demi-jambes découvertes et sans bas.... Après tout, "Meg", comme l'appelle parfois Harry, n'est pas encore mariée, ni duchesse.

Passionnée de mode, l'ancienne actrice a longtemps cultivé un look décontracté de Californienne, à l'aise en short et sandalettes, avant d'évoluer au contact notamment de la série "Suits: avocats sur mesure", dans laquelle elle jouait une assistante juridique. La garde-robe de la série, business chic, est "magnifique", confiait-elle en 2017 au site Outnet.com. "Cela m'a permis de découvrir les stylistes, de comprendre ce qui va bien avec mon corps". Son style favori au quotidien ? Une "robe droite avec des chaussures plates et une veste courte", ou bien "une paire de jeans", avec un "haut sympa et un blazer".

"Un soupçon de Grace Kelly, une dose d'Alicia Keys, un zeste d'Amal Clooney, beaucoup de Kate Middleton"

Côté inspiration, la jeune femme cite Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, et l'actrice américaine Gwyneth Paltrow, deux figures influentes de la mode dont les tenues sont copiées par les fashionistas. Meghan Markle, estime le Figaro Madame, c'est "un soupçon de Grace Kelly, une dose d'Alicia Keys, un zeste d'Amal Clooney, beaucoup de Kate Middleton". "Elle a un style moderne et tendance, tout en arborant une élégance classique", décrypte Christine Ross, rédactrice en chef du blog "Meghan's Mirror", consacré à la jeune femme et à sa garde-robe. "Il est clair qu'elle apportera du changement, de l'énergie et de la jeunesse" à la famille royale, affirme-t-elle. "Elle est très différente des autres membres, en tant qu'Américaine, avec une éducation différente".
Sa robe de mariée pourrait donner quelques indices quant à ce que réserve Meghan Markle. Depuis des semaines, Londres bruisse de rumeurs sur son possible créateur : Burberry, Ralph & Russo, Victoria Beckham, Roland Mouret, Erdem, Alexander McQueen... Réponse le 19 mai, jour du mariage.