Louise Dahl-Wolfe, pionnière de la photo de mode : une rétro à Montpellier

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 16/12/2016 à 14H47, publié le 21/10/2016 à 11H30
"Louise Dahl-Wolfe, l'élégance en continu" : jumelles à la plage Nasáu, Bahamas, 1949

"Louise Dahl-Wolfe, l'élégance en continu" : jumelles à la plage Nasáu, Bahamas, 1949

© Louise Dahl-Wolfe, 1989 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents Courtesy Staley-Wise Gallery, New York

Louise Dahl-Wolfe, l’une des plus grandes photographes nord-américaines, fut considérée comme l’une des pionnières de la photographie moderne de mode et du portrait hollywoodien. La rétrospective "Louise Dahl-Wolfe. L’élégance en continu", ce sont plus de 100 oeuvres à découvrir jusqu'au 8 janvier 2017 à Montpellier.

Reportage : France 3 Languedoc-Roussillon / A. Darblade / S. Bonnet / A. Vaillant

https://videos.francetv.fr/video/NI_841297@Culture

Photographies de mode en noir et blanc ou en couleur, natures mortes, portraits de célébrités ou couvertures originales du magazine Harper’s Bazaar, ce sont plus de 100 oeuvres qui sont exposées dans le vaisseau central du Pavillon Populaire et les salles qui le jouxtent. L’exposition aborde les différents temps forts qui ont rythmé la carrière artistique de Louise Dahl-Wolfe.
Louise Dahl-Wolfe, Suzi Parker au bord de la Seine, ensemble Balenciaga, Paris, France, 1953

Louise Dahl-Wolfe, Suzi Parker au bord de la Seine, ensemble Balenciaga, Paris, France, 1953

© Louise Dahl-Wolfe, 1989 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents. Courtesy Staley-Wise Gallery, New York

Louise Dahl-Wolfe (1895-1989), une professionnelle de la photographie 

Louise Dahl-Wolfe s’initie à la photographie dès 1921, à l’âge de 26 ans. Les études qu’elle suit durant 6 ans à l’École des Beaux-Arts de Californie marquent considérablement son travail de photographe. Les cours de design, de dessin, de peinture ou encore d’histoire de l’art contribuent à donner un style propre et distinctif à ses clichés. 
Louise Dahl-Wolfe, Sans titre, 1940

Louise Dahl-Wolfe, Sans titre, 1940

© Louise Dahl-Wolfe, 1989 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents. Courtesy Staley-Wise Gallery, New York
C’est au cours d’un voyage d’un an et demi en Europe et en Afrique qu’elle approfondit ses connaissances et aiguise son regard photographique. Dès lors, elle tient à maitriser tout le processus de création de la conception, à l’impression, en passant par le choix des sites.
"Louise Dahl-Wolfe, l'élégance en continu" : en admirant Matisse, Musée d'Art moderne de New York

"Louise Dahl-Wolfe, l'élégance en continu" : en admirant Matisse, Musée d'Art moderne de New York

© Louise Dahl-Wolfe, 1989 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents. Courtesy Staley-Wise Gallery, New York

Elle modernise la photographie de mode et l’image de la femme

Dans les années 1930, la photographie de mode en est à ses balbutiements. Les innovations que Louise Dahl-Wolfe y apporte sont à la fois techniques et sociales. Elle est une des premières à photographier, pour le magazine Harper’s Bazaar, les mannequins en extérieur. Elle intègre à ses photographies des oeuvres d’art ou propose encore des prises de vue sur des sites historiques du monde entier d’Asie, d’Europe ou d’Afrique. 
Louise Dahl-Wolfe, Lauren Bacall, Saint Augustine, Floride, Etats-Unis, 1943 

Louise Dahl-Wolfe, Lauren Bacall, Saint Augustine, Floride, Etats-Unis, 1943 

© Louise Dahl-Wolfe, 1989 Center for Creative Photography, Arizona Board of Regents. Courtesy Staley-Wise Gallery, New York
Collaboratrice et Harper’s Bazaar pendant plus de 20 ans, ses clichés accompagnent l’émancipation de la femme et la montrent moderne. Elle est active, voyageuse ; ses tenues sont adaptées à ses activités : elle est un membre actif de la société.