Les lunettes, ces accessoires qui ont changé la face de la mode

Mis à jour le 07/02/2018 à 18H01, publié le 07/02/2018 à 16H09
Des lunettes de toutes les couleurs et de toutes les formes au Musée de la lunette de Morez.

Des lunettes de toutes les couleurs et de toutes les formes au Musée de la lunette de Morez.

© France 3 / Culturebox

Autrefois, on portait des lunettes pour mieux voir. Aujourd’hui c’est pour mieux être vu. Loin du simple dispositif médical, les lunettes sont aujourd’hui un véritable accessoire de mode. Une métamorphose entamée dans les années 50 et sur laquelle le Musée de la lunette de Morez dans le Jura, revient à l’occasion d’une exposition. Jusqu'au 29 octobre.

Reportage : M. Villirillo / J. Saintain / M. Loir

https://videos.francetv.fr/video/NI_1180617@Culture

Le saviez-vous ? La petite ville de Morez dans le Jura est aujourd’hui la capitale française de la lunetterie. C’est à la fin du 18e siècle, qu’un certain Pierre-Hyacinthe Cazeaux cloutier à Morez a l’idée d’utiliser du fil de fer pour fabriquer des bésicles, les ancêtres des lunettes. Depuis cette époque, la commune jurassienne est associée à l’optique. Une tradition que retrace le Musée de la lunette ouvert en 2003.

Grâce aux legs ou aux prêts de plusieurs collectionneurs (dont la collection Essilor-Pierre Marly qui compte 2500 pièces), le musée possède l’un des fonds les plus importants au monde. Des simples morceaux de verre grossissant du 13e siècle aux modèles les plus futuristes, c’est un voyage à travers le temps qui est proposé aux visiteurs.
Certains modèles, comme celui-ci des années 50, sont de véritables oeuvres d'art.

Certains modèles, comme celui-ci des années 50, sont de véritables oeuvres d'art.

© France 3 / Culturebox
Un voyage qui jusqu’au 29 octobre prend des allures très tendance. Car si les lunettes furent longtemps uniquement des objets médicaux, elles sont devenues au fil du temps un véritable accessoire de mode. Dans les années 50, elles font leur apparition sur les podiums lors des défilés. Aujourd’hui les plus grandes maisons de haute couture ont leur ligne d’optique. Une revanche pour ceux que l’on traitait de binoclards et qui sont aujourd’hui des gravures de mode !