Les dessins d'amour de JC de Castelbajac pour Limoges, sa ville de jeunesse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2015 à 18H17
Spéciale dédicace JC de Castelbajac à sa mère sur les murs de Limoges 

Spéciale dédicace JC de Castelbajac à sa mère sur les murs de Limoges 

© France 3 / Culturebox

C'est une dédicace toute particulière que le couturier Jean-Charles de Castelbajac a offert à Limoges. De passage dans la capitale limousine pour recevoir la médaille de la ville, le créateur de mode a laissé quelques dessins éphémères. Emaillés de ses souvenirs de jeunesse, des dessins plus permanents devraient prochainement faire leur apparition sur les murs de la ville.

Depuis le passage de JC de Castelbajac, la ville de Limoges n'a plus vraiment la même physionomie que la semaine dernière. Le couturier était dans la cité de son adolescence pour recevoir la médaille de la ville des mains du maire Emile-Roger Lombertie. Mais avant de se rendre à la mairie, le créateur a cheminé dans les rues, disséminant à la craie sur les murs des maisons quelques uns des ses petits anges emblématiques. 

Emmanuel Denanot et Henri Simonet / A. Lafeuille

https://videos.francetv.fr/video/NI_112499@Culture



Dans les rues de la ville le créateur s'est rendu sur tous ses lieux de mémoire. Il se souvient avec émotion du chemin qu'il empruntait entre son domicile et l'atelier de confection de sa mère, Jeanne. Sur le mur de la rue des Tanneries à l'endroit même où il fit son premier dessin à l'âge de 16 ans il y a désormais un joli dessin aux traits bleus signé JC de Castelbajac.  

Cultivateur de l'Happyculture

Loin des mondanités, JC de Castelbajac s'inscrit dès son entrée en mode dans la pop culture dadaïste avec Raoul Hausmann. Né à Casablanca au Maroc en 1949 dans une famille de textile il dessine sa première veste à l'âge de 18 ans qu'il taille dans une couverture. Une pièce phare de sa carrière puisqu'elle sera portée par John Lennon.
Journées mondiales de la jeunesse, La Poste, Hello Kitty ou Snoopy, l'Happyculture de JC de Castelbajac se cultive partout y compris sur les sommets alpins où il redessine une cabine de téléphérique. 

L'art de la mode

Baigné dans l'univers artistique des surréalistes et des modernes, la mode et la rue sont pour lui un terrain de jeu et de couleur. Ses collections, marquées des univers de Mondrian, Gérard Garouste, Hervé Di Rosa ou encore Keith Haring entretiennent un lien étroit entre l'art et l'humour 

JC de Castelbajac au Palais de Tokyo lors d'une performance aves les rois de la S.A.P.E de Brazaville et Kinshasa

JC de Castelbajac au Palais de Tokyo lors d'une performance aves les rois de la S.A.P.E de Brazaville et Kinshasa

© IP3 PRESS/MAXPPP
De Farah Fawcett (Drôles de dames) à Vanessa Paradis ou plus récemment Lady Gaga - pour qui il créé une robe noir et blanc sculpturale - des personnalités emblématiques du show bizz lui ont toujours offert une visibilité internationale qui n'a jamais failli.