De soie et de lumière : les robes de stars du couturier Denis Durand exposées dans l'Ain

Mis à jour le 03/05/2018 à 09H34, publié le 30/04/2018 à 13H39
Exposition Denis Durand au musée des Soieries de Jujurieux dans l'Ain

Exposition Denis Durand au musée des Soieries de Jujurieux dans l'Ain

© France 3 / Culturebox

Pour sa première exposition "couture", le musée des Soieries Bonnet (Ain) met en scène l’univers créatif de Denis Durand. Petit-fils de tisseur lyonnais, ce passionné autodidacte a d’abord œuvré comme costumier pour se tourner ensuite vers la mode. L'exposition "L’étoffe d'un couturier" se tient à Jujurieux dans l'Ain du 1er mai au 31 octobre 2018.

Ses clientes sont souvent des vedettes ou des princesses, le couturier Denis Durand a pignon sur rue à Cannes. Le créateur, petit-fils de tisseur lyonnais, est aujourd'hui de retour dans sa région. Il expose au musée des Soieries Bonnet, à Jujurieux, dans l'Ain. Il fut client de la grande maison, avant qu'elle ne ferme. 

Quelques jours avant l'ouverture de l'exposition, le couturier est venu en personne faire les derniers ajustements. 

Reportage : F. Grassaud / M. Zammit / C. Thomas

https://videos.francetv.fr/video/NI_1226185@Culture

Mode et cinéma

Autodidacte, Denis Durand débute à Paris auprès notamment de Dominique Borg, costumière de théâtre, avec laquelle il crée, entre autres, les tenues pour le film Camille Claudel. Et découvre ainsi son autre passion, le cinéma. Mais l'univers de la mode l'attire plus que tout. Ses créations uniques, fidèles à l’esprit de la haute couture française, affichent une féminité affirmée, résolument glamour, élégante et délicate. Depuis 2009, il dirige sa maison de couture sur la mythique Croisette de Cannes et allie ainsi ses deux passions : le 7e art et la mode. 

Des modèles inédits

S'il est aujourd'hui sur tous les podiums, c'est en regardant son grand-père et son père travailler la célèbre soie lyonnaise que Denis Durand tombe amoureux de cette noble étoffe. "J'ai souvent eu l'occasion d'aller voir dans les archives du musée des tissus des années 20 ou 30, aujourd'hui je suis très ému de constater que les tissus que j'ai pu travailler ou voir ne se fabriquent plus", raconte-t-il. 

Depuis la cessation d’activité des Soieries Bonnet en 2001, après 200 ans d’épopée textile, l’intégralité des biens de l’entreprise est conservé in situ : étoffes, outil de production, archives de l’entreprise... Les responsables du musée ont confié à Denis Durand, une partie de la collection de tissus et lui ont laissé carte blanche pour créer deux modèles inédits.  
Robe Denis Durand avec soieries Bonnet

Robe Denis Durand avec soieries Bonnet

© France 3 / Culturebox

Aujourd’hui ces collections « musée de France » sont présentées au public dans une partie des bâtiments d’origine, désormais protégés au titre des monuments historiques.