Le musée des tissus de Lyon lance une campagne de financement participatif

@Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Mis à jour le 25/03/2018 à 14H20, publié le 25/03/2018 à 14H19
Etole Le hobbit de velours de Lyon, au musée des Tissus

Etole Le hobbit de velours de Lyon, au musée des Tissus

© LE PROGRES/MAXPPP

Le musée des tissus de Lyon, capitale de la soie, qui renferme une des plus riches collections de tissus au monde, a lancé une opération de financement participatif. Cette campagne, ouverte aux particuliers et aux entreprises, financera des projets visant à transformer le musée en un "univers connecté, digital, vivant et hybride".

Le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, s’est engagé à ce que la Région accompagne la transformation du Musée des Tissus, déclarant début février 2018 qu’elle "abonderait le plan de financement des travaux, afin qu’ils puissent démarrer au plus vite". Le programme de restructuration et de rénovation des bâtiments va être mis en œuvre, pour un coût estimé à 30 millions d’euros. Plusieurs chantiers seront lancés avec la restauration complète des deux hôtels particuliers, la modernisation et l’extension des espaces destinés à la préservation et à la présentation des œuvres. 

Une opération de financement participatif

Afin de donner une dimension collective à ce projet, une opération de financement participatif a été lancée sur une plateforme avec le soutien de Daniel Fruman, à l’origine de la pétition en faveur du Musée des Tissus. Cette campagne, ouverte aux particuliers et aux entreprises, durera 45 jours. En remerciement de leur contribution, les donateurs recevront des contreparties non financières (visite du musée, visite guidée, invitation à la soirée des contributeurs…). 
La campagne de financement participatif pour dessiner le nouveau musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon
Cette campagne permettra de financer des projets visant à transformer le musée en un univers connecté, digital, vivant et hybride : 
- faire du musée un précurseur en l’équipant d’un dispositif de visite en réalité augmentée (3D) qui permettra de découvrir les œuvres dans toutes leurs dimensions ;
- installer des tables connectées avec projection murale, bornes interactives, bornes didactiques et écrans digitaux afin de proposer un parcours sensoriel virtuel et personnalisable ;
- réaliser des films pédagogiques sur la fabrication des tissus, les origines de la soie pour immerger le public au cœur de l'histoire du textile…
- lancer la numérisation des dessins les plus remarquables du fonds graphique du musée ainsi que la restauration d’œuvres exceptionnelles qui n’ont jamais été présentées au public…

Pour Xavier Pelletier, directeur des musées des Tissus et des Arts décoratifs, contribuer à cette campagne pour la renaissance des musées : "c’est s’inscrire personnellement dans une ambition collective ; c’est témoigner de son attachement à une institution culturelle unique, à une part de l’histoire de l’humanité à travers la façon de se vêtir ou l’art de décorer les intérieurs… C’est également rendre hommage au génie créatif et industriel et permettre au plus grand nombre, en France et dans le monde entier, d’accéder à la magie des œuvres et à cette merveilleuse histoire du textile et des arts décoratifs."