Antonin Tron de la griffe française Atlein remporte le grand prix de l’ANDAM

Par Corinne Jeammet (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 01/07/2018 à 07H45, publié le 01/07/2018 à 00H01
Antonin Tron de la griffe française Atlein remporte le grand prix de l’ANDAM

Antonin Tron de la griffe française Atlein remporte le grand prix de l’ANDAM

© LAURENT BENHAMOU/SIPA

Le créateur français Antonin Tron, à la tête de la marque Atlein, a remporté le Grand Prix de l'Association nationale de développement des arts de la mode (ANDAM), destiné à soutenir la jeune création. Ce trentenaire s'est fait connaître par ses robes en jersey et un vestiaire moderne qui permet une grande liberté de mouvement.

Cette distinction, qui lui a été décernée vendredi soir au ministère de la Culture, est dotée de 250.000 euros. 
Défilé de créations "prêt à porter" Atlein, à Paris, le 28 septembre 2017

Défilé de créations "prêt à porter" Atlein, à Paris, le 28 septembre 2017

© Bertrand Guay / AFP
Antonin Tron est né à Paris. Entré à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers en 2004, il en sort diplômé en 2008. Durant ses études il effectue un stage chez Vivienne Westwood à Londres. A sa sortie de l’école, il assiste Olivier Rizzo sur des séries de mode jusqu’à fin 2008 puis effectue un stage chez Raf Simons. En septembre 2009, il intègre Louis Vuitton et travaille aux côtés de Paul Helbers sur les collections masculines. En 2011, il rejoint l’équipe de Givenchy comme designer au studio femme puis est engagé chez Balenciaga par Nicolas Ghesquière en janvier 2012. Il devient consultant free-lance sous la direction artistique d’Alexander Wang et travaille, ensuite, avec Demna Gvasalia.

En mars 2016, il lance ATLEIN, marque définie par des coupes nettes, des drapés structurés, proposant une silhouette athlétique et dynamique. La marque de prêt-à-porter féminin a déjà gagné le Prix Des Premières Collection de l'Andam en 2016 et à fait partie de la sélection du LVMH Prize 2017.
Focus sur Antonin Tron, LVMH Prize 2017 finaliste et créateur de la griffe féminine Atlein
Antonin Tron succède au Belge Glenn Martens de la griffe Y/Project, couronné en 2017.

Autres lauréats : Ludovic de Saint Sernin, Stéphanie d'Heygère et Colorix

Le prix du label créatif, doté de 100.000 euros, est revenu à la marque française Ludovic de Saint SerninCe créateur français de 27 ans vit et travaille entre Paris et Londres. Il obtient son diplôme en Design de mode à l’ESAA Duperré puis fait partie de l’équipe de designers de Balmain avant de lancer son label en 2017. Il présente deux collections lors de la Fashion Week masculine de Paris (printemps-été 2018 et automne-hiver 2018-19) et bien que ses collections soient portées par des hommes, elles sont également faites pour être portées par des femmes. Pour sa deuxième collection, Ludovic de Saint Sernin collabore avec Repetto sur une gamme de chaussures, inspirées de la danse classique, pour hommes mais aussi pour femmes. En janvier 2018, il prend part à ANNEX, une exposition d’artiste à la galerie M+B à Los Angeles.

Le prix des accessoires a été attribué à la créatrice de bijoux Stéphanie d'Heygère et celui de l'innovation est allé à la société britannique Colorifix spécialisée dans les procédés de teinture éco-responsables.

Le grand prix de l’ANDAM

Le Grand Prix de l’ANDAM couronne un créateur français ou étranger souhaitant s’implanter durablement à Paris et contribuer au dynamisme de la scène parisienne et de l’industrie française. "Le talent créatif est toujours au coeur des grands succès dans la mode. Pour un designer, développer sa propre marque de mode est une aventure entrepreneuriale passionnante mais aussi un grand défi. Grâce au soutien unique des plus grands acteurs de la Mode en France, l’ANDAM récompense et aide les designers les plus prometteurs à développer leur marque à partir de Paris. Je suis ravi d’être de nouveau cette année le parrain des ANDAM Fashion Awards" a déclaré Pierre-Yves Roussel, Membre du Comité Exécutif du Groupe LVMH.