Maison Alaïa : une fondation parisienne et deux expositions prévues en 2018

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/12/2017 à 18H36, publié le 27/12/2017 à 17H44
Azzedine Alaïa en septembre 2017

Azzedine Alaïa en septembre 2017

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

La maison Alaïa a annoncé qu'elle allait poursuivre le travail du couturier décédé le 18 novembre 2017 et présenter de nouvelles collections début 2018. En janvier lors de la semaine de la haute couture, une exposition hommage se tiendra dans le quartier du Marais à Paris, où il a vécu et travaillé.

"Les prochaines collections de prêt-à-porter et accessoires de la maison Alaïa seront présentées en janvier et mars 2018", grâce aux "multiples talents qui constituent la famille Alaïa - dont certains fidèles collaborateurs depuis plus de trente ans" a indiqué la maison. Ces nouvelles collections perpétueront le style de la maison et le savoir-faire du couturier, qui s'est fait connaître dans les années 80 grâce à ses vêtements sublimant le corps féminin au point d'être comparés à des sculptures.

Azzedine Alaïa, fils d'agriculteurs né en Tunisie, avait travaillé chez une couturière de quartier pour financer ses études aux Beaux-Arts avant de tenter sa chance à Paris à la fin des années 1950. Il s'est fait connaître dans les années 1980 en inventant le body, le caleçon noir moulant, la jupe zippée dans le dos, des modèles qui ont contribué à définir la silhouette féminine sexy et assurée d'alors. Il a ensuite travaillé à son rythme, loin des défilés et de la presse, grâce à un réseau de clientes fidèles.
Azzédine Alaïa en réouverture du Palais Galliera

Une exposition et une Fondation à Paris

Une exposition en hommage à son travail sera présentée pendant la semaine de la haute couture en janvier 2018 au 18 rue de la Verrerie à Paris, où étaient installés son atelier et sa galerie d'art. Elle sera orchestrée par Olivier Saillard.

C'est à cette adresse que sera "prochainement" installée une Fondation "qui abritera tous les trésors de la Maison et de son créateur", avec des expositions régulières sur l'histoire de la mode, une bibliothèque et les oeuvres acquises par le créateur au cours de sa vie. Pendant 50 ans, il a été un collectionneur passionné par tous les domaines de la culture : il avait, en 2007, fondé L'Association Azzedine Alaïa qui deviendra La Fondation Azzedine Alaïa. Elle attribuera également des bourses à des jeunes talents visionnaires de la mode. 

Une exposition au musée du design de Londres

A l'étranger, le couturier sera célébré via une exposition au Musée du design de Londres. Intitulée "Azzedine Alaïa, le Couturier", cette exposition - prévue du 10 mai au 7 octobre - avait été initialement conçue avec Alaïa lui-même, le styliste ayant participé à la sélection des 60 créations qui y seront présentées. L'occasion de découvrir ce qui avait fait d'Alaïa une des personnalités les plus adulées du monde de la mode : sa "maîtrise de la coupe, de la couture, de l'ajustement", son utilisation de "formes et matériaux innovants".

"Azzedine Alaïa a été reconnu tout au long de sa vie comme un maître couturier qui a exprimé la beauté intemporelle des formes féminines au niveau le plus raffiné de la haute couture", souligne le Design Museum. "Cette exposition unique conçue par Alaïa lui-même, explorant sa passion et son énergie pour la mode telle qu'il l'avait voulue", ajoute le musée.