Jean-Charles de Castelbajac devient le directeur artistique de Benetton

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox

Mis à jour le 09/10/2018 à 08H01, publié le 08/10/2018 à 13H07
Jean-Charles de Castelbajac à Paris le 1er février 2018

Jean-Charles de Castelbajac à Paris le 1er février 2018

© Stéphane de Sakutin / AFP

Le créateur français Jean-Charles de Castelbajac a été nommé directeur artistique des collections hommes et femmes du groupe d'habillement italien Benetton, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

"Nous sommes heureux d'accueillir Jean-Charles de Castelbajac dans notre grande famille", a annoncé le PDG du groupe, Luciano Benetton, cité dans le texte. "Son expérience, son charisme et sa capacité de prévoir les tendances de demain, que ce soit dans la société ou dans la mode, seront une grande ressource pour notre griffe."

Castelbajac a une longue carrière qui va du design à la peinture, de la publicité au street art et à la mode, a souligné le groupe italien.

"Nous avons toujours eu la même vision de la mode"

"Visionnaire, United Colors of Benetton a imaginé le monde d'aujourd'hui : une mode pop, colorée, accessible à tous, universelle avec les images fortes d'Oliviero Toscani", a commenté Jean-Charles de Castelbajac, cité dans le communiqué. "United Colors of Benetton et moi avons toujours eu la même vision de la mode, caractérisée par la passion pour le tricot, et l'amour pour les couleurs arc-en-ciel et le pop."

En 2017, Luciano Benetton revient sauver ses United Colors

Créée en 1965 dans le nord-est de l'Italie, la marque Benetton, connue initialement pour ses petits pulls doux en laine déclinés en de multiples couleurs, a connu un succès grandissant, jusqu'à devenir planétaire entre 1982 et 2000 avec les campagnes publicitaires chocs du photographe Oliviero Toscani.

Mais, depuis le début de la décennie, la marque, qui s'est diversifiée dans l'habillement, n'a cessé de décliner. Ceci a poussé Luciano Benetton, âgé aujourd'hui de 83 ans, à reprendre l'an passé les rênes du groupe qu'il avait laissées en 2012. Benetton a terminé 2017 sur une perte de 180 millions d'euros, la plus importante de son histoire mais espère voir en 2019 les premiers effets de la nouvelle stratégie.

Casteljabac, créateur et artiste multifacettes

Poncho à deux places, gilet en faux gazon, blouson Teddy Bear ou anorak de plumes multicolores... Ses créations revêtent l'aspect ludique de l'enfance et les codes du Pop Art, un style empreint de ses rencontres avec les personnalités du monde de l'art, du graphisme, de la peinture et de la musique au cours des années 1970 comme Andy Warhol, les Sex Pistols, Takashi Kenzo ou encore Raoul Hausmann.

En 1980, la ligne homme de la marque voit le jour. Dès 1982, il s'engage dans une série de collaborations avec des artistes contemporains pour la réalisation de robes-tableaux peintes. Jean-Charles Blais, Robert Combas, Loulou Picasso, Ben, Annette Messager, Gérard Garouste, Hervé Di Rosa, Miquel Barceló vont faire équipe avec le créateur pour concevoir des collections de vêtements-œuvre d'art.

En 1985, c’est le premier créateur de mode invité à une exposition au Musée d'Art moderne de Troyes. En 1986, une exposition lui est consacrée au Fashion Institute of Technology de New York et est suivie, en 1988, d'une autre à l'Académie des Arts Appliqués de Vienne. En 2000, le créateur présente sa première et unique collection de haute couture baptisée Bellintelligentzia.

En 2006 et 2008, deux rétrospectives sont inaugurées, la première au Victoria & Albert Museum de Londres et la seconde au Musée de la mode de Paris… suivront encore d’autres expositions. Habitué des performances, l’artiste a représenté la France pour l’année de la France en Corée en 2016 où il cristallise la statue monumentale du Roi Sejong avant de mettre en scène une performance artistique mêlant street art & live performance. En 2018, il est le directeur artistique invité de la Biennale Paris.