Le couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa a été inhumé lundi en Tunisie

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/11/2017 à 18H14, publié le 19/11/2017 à 11H13
Le couturier Azzedine Alaïa en octobre 2017

Le couturier Azzedine Alaïa en octobre 2017

© LAURENT BENHAMOU/SIPA

L'enterrement du couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa, décédé à l'âge de 77 ans, s'est déroulé lundi en Tunisie. Des dizaines de proches et de personnalités, dont le président Béji Caïd Essebsi, lui ont rendu un dernier hommage avant son inhumation dans le célèbre village bleu et blanc de Sidi Bou Saïd surplombant Carthage et la baie de Tunis.

Le ministre de la Culture tunisien salue le talent du couturier

La dépouille de Azzedine Alaïa, figure atypique et adulée du monde de la mode, est arrivée de France accompagnée des mannequins Naomi Campbell et Farida Khelfa, qui étaient très proches du couturier, a indiqué l'ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d'Arvor. 

Des dizaines de proches et de personnalités sont venus se recueillir sur sa dépouille, comme le chef de l'Etat tunisien Béji Caïd Essebsi. Le ministre de la Culture, Mohamed Zine El Abidine, a salué devant la presse le talent du couturier et jugé qu'il avait dans ses créations exprimé "la quintessence, la beauté, l'imagination fertile" de la Tunisie.
Les mannequins Afef Jnifen et Naomi Campbell à l'enterrement d'Alaïa, au cimetière de Sidi Bou Said en Tunisie, le 20 novembre 2017

Les mannequins Afef Jnifen et Naomi Campbell à l'enterrement d'Alaïa, au cimetière de Sidi Bou Said en Tunisie, le 20 novembre 2017

© FETHI BELAID / AFP

Le couturier repose maintenant près de sa mère

La famille a souhaité un dernier hommage discret, à l'image de l'homme qu'il était, fuyant les podiums et la publicité pour travailler dans l'intimité de son atelier-boutique parisien du Marais.  

Après une brève halte à la mosquée, le cercueil a été inhumé en présence de quelques dizaines d'admirateurs, amis, neveux et nièces du couturier, qui était connu pour ses robes sculpturales et intemporelles sublimant le corps féminin. Azzedine Alaïa repose désormais auprès de sa mère, de son frère et de sa soeur à Sidi Bou Said, haut lieu historique et touristique dans la banlieue nord de Tunis.
 
"Immortel qu'il est, par son oeuvre, il reposera modestement près de nous, regardant de la terre qui l'a vu naître la Méditerranée et le pays où il a choisi de vivre", a écrit sur Facebook l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor.

La top model Naomi Campbell très émue

Au cimetière, la top model Naomi Campbell, qui l'appelait affectueusement "papa", et avait présenté en juillet son ultime défilé, a traversé l'enchevêtrement de modestes tombes blanches au bras du mannequin Farida Khelfa, qui fut également une muse et proche du couturier. La mannequin et animatrice tunisienne Afef Jnifen a également participé aux obsèques.

"Il a représenté la Tunisie de la meilleure manière", a estimé le président tunisien Béji Caïd Essebsi, qui s'est rendu au domicile du créateur dans la matinée pour présenter ses condoléances.
 
Après de très nombreux messages d'adieux venus du monde entier samedi, les hommages continuaient d'affluer lundi notamment dans le monde de la mode et du show-business.

Jean-Charles de Castelbajac

"Azzedine était l'un des derniers couturiers à incarner cette main parisienne au service de la féminité. Il n'a jamais rendu les femmes fragiles, bien au contraire. Il a réussi par magie à inventer des vêtements ultra féminins pour des conquérantes, des guerrières. Azzedine était l'essence même de la modernité dans la mode. Toutes les femmes le pleurent aujourd'hui. Il était unique. Un chapitre se ferme, plus qu'une page. C'était aussi un grand ami des artistes. Il était très ouvert d'esprit, curieux de tout".


Pierre Cardin

"C'est un couturier de grand talent qui s'en va. Je le connaissais pour son travail. C'est une très triste nouvelle".

Emmanuel Macron

"Azzedine Alaïa est parti, emportant avec lui son regard si singulier sur le monde. Ses oeuvres restent des fragments vivants et immortels de beauté. Avec Brigitte nous pensons à ses proches".

Madonna

"Que Dieu bénisse cette belle âme talentueuse. J'ai été très chanceuse de le connaître. De travailler avec lui et de rire avec lui"

Rihanna

"Mon cher Alaïa... Tu continueras à vivre. RIP"

 

my dear ALAIA.... you will live on forever. rip.

Une publication partagée par badgalriri (@badgalriri) le

Ralph Toledano 

"Architecte des corps, homme de la féminité, Azzedine Alaïa est indéniablement l'inventeur d'un Style. Ses défilés inattendus étaient incontournables et surtout un rêve dont on ne voulait pas sortir" a déclaré Le président de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode.

Marc Jacobs

Le créateur new-yorkais a salué "un vrai artiste, un génie et un maître" au "caractère enjoué et généreux".

Lady Gaga

 rendait un émouvant hommage sur Instagram à l'"un des plus grands stylistes de mode que le monde ait connu", "généreux, aimant, le coeur si plein et si pur"

François-Henri Pinault

"Avec lui, tout était au sommet : la couture, l'art, l'exigence, le travail, la maîtrise et toutes les femmes qu'il habillait. C'était un artisan au sens noble du terme et un homme farouchement attaché à sa liberté", a souligné le PDG du groupe Kering :

Inès de la Fressange

"Petit par la taille mais immense dans la mode. Adieu Azzedine Alaïa"

Françoise Nyssen

"Azzedine Alaïa était un amoureux de l'art, des artistes et un maître de la mode. Il avait une manière singulière de sublimer les femmes par ses tenues somptueuses. C'était un homme profondément généreux. Il nous manque déjà", a déclaré la ministre de la culture sur son compte Twitter. 

Jack Lang

"Azzedine savait mieux que quiconque sublimer les femmes. Il les aimait et elles, en retour, lui vouaient une vénération infinie", pour l'ancien ministre de la Culture et président de l'Institut du Monde Arabe .

Bernard Arnault

"Le décès d'Azzedine Alaïa m'attriste profondément. Il sut construire, avec une liberté créatrice toujours préservée et une indépendance toujours souriante, une maison de grand prestige et une identité esthétique bien reconnaissable", a déclaré le patron d'LVMH.

Carla Bruni, chanteuse et ancien mannequin

"Bonjour tristesse. Arrivederci Azzedine Alaïa"

 

Bonjour tristesse arrivederci @azzedinealaiaofficial #master #sadday

Une publication partagée par Carla Bruni (@carlabruniofficial) le

Victoria Beckham

Triste jour. Repose en paix. Tu étais un véritable maître et une de mes grandes sources d'inspiration".

Audrey Azoulay

"Hommage à Azzedine Alaïa, un génie tissant les liens entre mode, architecture, arts plastiques, sculptant ses créations pour magnifier le corps des femmes. Un homme libre et généreux, aimé et admiré", a déclaré l'ancienne ministre de la culture aujourd'hui directrice générale de l'Unesco.