Chantal Thomass, la reine de la lingerie, s'oriente vers le design

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 18/12/2018 à 09H11, publié le 18/12/2018 à 08H53
Chantal Thomass au Crazy Horse en 2016

Chantal Thomass au Crazy Horse en 2016

© Getty Images

Surnommée "la reine française des frou-frous", la styliste Chantal Thomass spécialisée dans les dessous chics a décidé à 71 ans de s'éloigner de la lingerie. "J'ai envie désormais d'être moins investie dans la lingerie que je pratique depuis 45 ans. J'ai envie d'aller vers de nouvelles activités créatrices qui m'amusent", a-t-elle annoncé lundi.

"Je vais m'orienter vers le design pour des accessoires de mode ou de décoration", a précisé la styliste. Ces dernières années, en marge des dessous chics, Chantal Thomas s'est diversifiée dans l'hôtellerie de luxe, le design, la décoration et même le spectacle. En 2016, elle avait pris la direction artistique du Crazy Horse de Paris pour le 65e anniversaire du cabaret parisien spécialisé dans le nu chic

https://videos.francetv.fr/video/NI_885807@Culture

La marque Chantal Thomass dans les mains de Chantelle

La lingerie Chantal Thomass continuera à être commercialisée et créée par le groupe Chantelle à qui la styliste a transmis lundi la direction artistique de la marque. 

"L'avenir de la marque de lingerie Chantal Thomass sera entre de bonnes mains. Les prochaines collections seront toujours conçues par une grande maison française spécialisée dans la lingerie qu'est la société Chantelle", a précisé la styliste.

Première créatrice à faire défiler les dessous féminins sur les podiums dans les années 1970

Chantal Thomass a bousculé les codes établis de la lingerie, la transformant en accessoire de mode à part entière. A la fin des années 90, Chantal Thomass avait perdu l'usage de son nom et de sa marque après avoir été licenciée par ses actionnaires majoritaires, comme l'ont été aussi d'autres stylistes comme Inès de la Fressange et Hervé L. Leroux. En 1998, la créatrice avait trouvé un accord avec le groupe japonais World lui permettant de racheter son nom et sa marque avant de conclure une nouvelle association avec Dim, filiale du groupe américain Sara Lee pour reprendre son activité. En 2011, Dim a revendu la marque Chantal Thomass au groupe Chantelle, la styliste conservant jusqu'ici la direction artistique.