"Tracts Gallimard" : Régis Debray et Erri de Luca inaugurent cette nouvelle collection

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 11/02/2019 à 18H47, publié le 11/02/2019 à 18H37
"L'Europe fantôme" de Régis Debray dans la collecton "Tracts" de Gallimard

"L'Europe fantôme" de Régis Debray dans la collecton "Tracts" de Gallimard

© Ulf Andersen / Aurimages / Ulf Andersen / Aurimages / Gallimard

Fameuse collection lancée dans les années 1930, les "tracts de la NRF" où des écrivains comme André Gide, Jules Romains ou Thomas Mann commentaient l'actualité, sont de retour en librairie sous l'appellation "Tracts Gallimard". Des essais signés Régis Debray, Erri de Luca et François Sureau sont programmés.

Mis en vente jeudi 14 février, le premier numéro de cette nouvelle collection, une brochure de 48 pages souple, vendue 3,90 euros , s'intitule "L'Europe fantôme" et est signé Régis Debray. L'essayiste se montre sévère et caustique à l'encontre d'une Union européenne "réduite à ses astreintes budgétaires" et vassale, selon lui, des États-Unis.

Faire entrer les femmes et hommes de lettres dans le débat

"À l'heure du soupçon, il y a deux attitudes possibles. Celle de la désillusion et du renoncement, d'une part, nourrie par le constat que le temps de la réflexion et celui de la décision n'ont plus rien en commun; celle d'un regain d'attention, d'autre part, dont témoignent le retour des cahiers de doléances et la réactivation d'un débat d'ampleur nationale", a commenté le patron des éditions Gallimard, Antoine Gallimard, à l'origine de cette renaissance éditoriale. "La collection 'Tracts' fera entrer les femmes et les hommes de lettres dans le débat, en accueillant des essais en prise avec leur temps mais riches de la distance propre à leur singularité", a promis l'éditeur.

Au programme : Erri de Luca, Pierre Bergougnioux et François Sureau

En leur temps, les "Tracts de la NRF" avaient notamment publié "Retour de l'URSS" d'André Gide, "Scandale de la vérité" de Georges Bernanos, "Refus d'obéissance" de Jean Giono ou "La victoire finale de la démocratie" de Thomas Mann. Trois titres de la nouvelle collection sont programmés d'ici la fin avril :"Europe, mes mises à feu", d'Erri de Luca, "Faute d'égalité", de Pierre Bergougnioux et "Sans la liberté" de François Sureau.