Le marché du livre audio se met à la page de ses nouveaux lecteurs

Par @Culturebox
Publié le 17/03/2018 à 18H54
Le livre audio est de plus en plus prisé par les jeunes 

Le livre audio est de plus en plus prisé par les jeunes 

© France Télévisions/culturebox

Alors que le salon du livre bat son plein Porte de Versailles à Paris jusqu'au 19 mars, le livre audio est-il en passe de remplacer le roman papier ? Enquête sur un marché porteur : le livre parlant, réservé pendant longtemps aux malvoyants, séduit de plus en plus les jeunes générations hyper-connectées.

Ecouter "L'étranger" d'Albert Camus lu par Michael Lonsdale ou "Les mots" de Sartre par Michel Bouquet ou même encore un extrait du dernier "Harry Potter" lu par Bernard Giraudeau tout en faisant du vélo, son jogging ou tout simplement assis sur son canapé, c'est désormais possible !  Pendant longtemps, les français ont considéré le livre audio comme étant réservé aux personnes malvoyantes ou aux plus âgés avec des problèmes de vue. Aujourd'hui, de nouveaux lecteurs, notamment les jeunes, commencent à s'y intéresser. Leurs vies sont de plus en plus connectées.

Reportage : A.Chopin - A.Salem - N.Goldstein

https://videos.francetv.fr/video/NI_1204195@Culture


Un segment porteur 

Les livres audio sont entrés dans les moeurs de nos voisins allemands, américains du nord et anglais qui n'ont aucune gêne à avouer écouter un livre en faisant leurs courses. En France, le mouvement est plus lent. Ecouter un livre audio peut vite vous faire passer pour un inculte ou un paresseux.

Pour l'heure, "le livre parlant" représente seulement 5% du marché du livre en France. Le secteur du numérique est donc en pleine expansion. Selon une étude réalisée par Ipsos pour le Syndicat national de l'édition en 2017, 93% des jeunes âgés de 7 à 19 ans connaissent les livres audio. Seulement 21% en écoute. Les lecteurs des livres audio en perçoivent de nombreux avantages. La première est la possibilité de faire d'autres activités en même temps. Lire en situation de mobilité arrive en deuxième position dans le sondage (40%).