Salon du livre de Montreuil : une pétition contre le stand McDonald's

Publié le 15/11/2018 à 12H17
L'enseigne Mcdonald's.

L'enseigne Mcdonald's.

© Cristian Hernández/EPA/Newscom/MaxPPP

La nouvelle de la participation de McDonald's au 34e Salon du livre de Montreuil dédié à la jeunesse, révélée par Le Canard Enchaîné, a fait vivement réagir. Une pétition a été lancée réclamant l'annulation de la participation de la chaîne de restauration rapide au Salon.

La présence de McDonald's au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint-Denis), qui débute le 28 novembre, concentre les crispations. La multinationale doit y tenir un "espace de lecture". L'an dernier, Mcdonald's disposait déjà d'un stand au Salon situé à côté de son partenaire Hachette.

Des auteurs vent debout contre le stand Mcdonald's

Cette année, des protestations se font entendre. Une pétition a été lancée pour demander l'annulation de la participation de la chaîne de fastfood au Salon. Pour les initiateurs, McDonald's, qualifié de "multinationale emblématique de la malbouffe, de l’évasion fiscale et de l’exploitation de ses salarié·e·s" n'a pas sa place au Salon du livre. "Ne nous y trompons pas : ce n’est pas un acteur culturel, mais une chaîne internationale de consommation alimentaire des plus standardisées. Son but est de vendre des hamburgers, sa présence au Salon n’a qu’un objectif publicitaire."

Des auteurs ayant participé au Salon ont quant à eux publié un article sur le site Medium, se positionnant contre la présence de McDonald pour cette nouvelle édition de l'événement. "Nous autres, auteur-es sommes consterné-es. La culture des enfants ne passe pas par le Malbouffeur.", écrivent les signataires de l'article, dont l'auteur jeunesse Claude Ponti. "Par notre présence, ou la présence de nos livres, nous ne pouvons pas cautionner ton comportement [celui du Salon]. Et nous ne le voulons pas.", ajoutent-ils. Ils appellent à signer la pétition.

Des livres dans les Happy Meal

Le positionnement de McDonald's en faveur de la lecture pour les jeunes n'est pas nouveau. L'enseigne s'est engagée en 2015 à proposer un livre à la place d'un jouet dans ses menus Happy Meal, destinés aux enfants. L'entreprise signe à cette occasion un partenariat avec Hachette Jeunesse. "McDonald's réaffirme son engagement de donner le goût à la lecture aux plus jeunes", annonçait la marque lors du lancement de l'opération d'une nouvelle collection de livres écrits par Marc Levy et illustrés par Florent Bégu en 2017.


Ce n'est pas la première fois que McDonald's participe à un événement du genre. Présent à l'édition précédente du Salon de Montreuil, la chaîne de fastfood avait également répondu présente à l'opération "Partir en livre" en juillet 2018, avec des ateliers de lecture organisés dans ses restaurants.

Pour la directrice du Salon, Sylvie Vassallo, la présence de McDonald's à Montreuil est à relativiser. "Leur espace, c'est un millième de la surface du Salon. McDo n'a pas besoin de nous pour "faire sa pub : on n'a que 175 000 visiteurs", explique-t-elle dans Le Canard Enchaîné. "Il aurait été plus facile que McDo ne soit pas au Salon, mais c'était ignorer un public nombreux, en difficulté ou en impossibilité de lecture. Là, c'est une façon de créer des passerelles pour que ce public, qu'on va chercher par la main, se sente autorisé à venir au Salon", ajoute-t-elle.