Salon de Montreuil : les enfants et les ados dévoilent leurs 3 Pépites 2018

Mis à jour le 29/11/2018 à 10H37, publié le 28/11/2018 à 18H15
Les Pépites 2018

Les Pépites 2018

© Laurence Houot - Culturebox

Les jurys des trois catégories ont désigné leurs Pépites. Roman : "L’Enfant de poussière", Patrick K. Dewdney, illustrations Fanny Étienne Artur (Au Diable Vauvert). Livre illustré : "Duel au soleil", Manuel Marsol (L’Agrume). Bande dessinée : "Un gentil orc sauvage", Théo Grosjean (Delcourt). Suivez-nous dans les coulisses des jurys.

Ils se sont retrouvés en début d'après-midi à Montreuil pour désigner leurs Pépites. Trois jurys pour trois catégories : livre illustré, bande dessinée et roman. Nous nous glissons dans le jury du livre illustré. "Comment ça va se passer ?", s'interroge Perrine, 9 ans, qui nous avait dit il y a quelques jours son impatience à rencontrer d'autres enfants qui aiment lire, et à donner son avis. Les appréhensions passées, les enfants s'installent autour d'une petite table sur laquelle ils sont tous là, les six livres illustrés en compétition.
Le jury Livre illustré, 28 novembre 2018

Le jury Livre illustré, 28 novembre 2018

© Laurence Houot - Culturebox
Chacun se présente, la conversation s'engage, et très vite, les discussions. Chacun défend ardemment son choix, avec plus ou moins d'assurance. "Moi j'ai adoré "Nous étions dix", de Nine Antico" (Albin Michel) commence Sophie, 8 ans. Je le trouve très beau, j'aime beaucoup la couleur bleue qu'on retrouve dans tout le livre, et puis j'aime bien la fin". "Moi j'ai beaucoup aimé "A travers", de Tom Haugomat. Déjà j'aime beaucoup l'histoire, on voit ce que le personnage il voit", poursuit Lliam, très enthousiaste.

"C'est vrai, et en plus on voit bien toute une vie avec juste des images", ajoute Selyan, qui dit avoir beaucoup aimé aussi "Duel au soleil" : "Les illustrations sont belles, c'est drôle, et j'ai bien aimé toucher le livre aussi, je trouve qu'il est doux". Il a bien aimé aussi le côté scientifique et réaliste de "Panthera Tigris", de Sylvain Alzial (Illustrations) Hélène Rajcak (texte) aux Editions du Rouergue.

"J'ai vraiment adoré"

Lauren, plus discrète, attend son tour, et quand c'est à elle de parler, elle attrape son livre préféré et se lance "J'ai beaucoup aimé les images, et l'histoire, qui s'inverse, et en plus j'ai appris des choses, sur les animaux en voie de disparition. J'ai vraiment adoré", dit-elle, de l'émotion dans la voix. "Duel au Soleil" c'est vraiment mon préféré, et que celui-là", continue Perrine. "J'ai adoré la dernière image, parce qu'on ne s'y attend pas".
Lauren défend son livre préféré "Jouer dehors"

Lauren défend son livre préféré "Jouer dehors"

© Laurence Houot - Culturebox
"Le tracas de Blaise", j'ai bien aimé, dit Soheïl, "j'ai bien aimé les dessins, les couleurs, mais par contre, on ne comprend pas pourquoi il se transforme en ours". "C'est peut-être pas vrai", avance Perrine. "C'est peut-être un rêve", ajoute Enzo. C'est autour de ce livre étrange, celui que le jury professionnel a choisi pour sa Pépite d'Or, que les enfants s'attardent le plus, sans toutefois lui donner de voix. Les discussions vont bon train, on s'échauffe, on s'agite, chacun défend ses choix avec foi et pertinence.

Vote à bulletin secret, et serré

"Bon, il va falloir passer au vote", déclare Cécile Ribault Caillol, journaliste à France info, membre du jury de la Pépite d'or, ici pour aider les jeunes lecteurs à faire leur travail de juré. Cette année, les enfants votent à bulletin secret, l'instant est solennel. La tension monte. Il faut trois tours et de nombreuses discussions avant que "Duel au soleil" obtienne la majorité des suffrages, en finale très disputée avec "Panthera Tigris". Un choix qui comble la plupart des jurés, mais pas tous. Lauren n'a pas lâché son livre préféré, "Jouer dehors", et elle a du mal à retenir ses larmes. A côté d'elle Clément la console : "Moi aussi je l'aimais bien ce livre, mais il n'y en a qu'un qui peut gagner".
Pépites, Perrine vote

Pépites, Perrine vote

© Laurence Houot - Culturebox
Lauren sèche les larmes, les enfants se mettent d'accord sur celui qui annoncera au public le lauréat. Voilà, c'est fait, ils ont participé à leur premier jury littéraire. "C'était intéressant d'entendre les autres donner leur avis !", confie Perrine, d'autant plus radieuse que c'est son livre préféré qui a décroché la Pépite."Les enfants avaient des choix bien arrêtés. Ils avaient bien préparé leurs argumentaires pour défendre leurs choix et j'ai été épatée par la façon dont ils ont parlé de leurs coups de coeur", confie Cécile Ribault Caillol. "J'ai aussi été surprise par les critiques, bien argumentées aussi. J'ai trouvé qu'il y avait aussi une maturité pour la plupart dans leur façon d'accepter de lâcher leur choix suprême pour le choix de la majorité", conclut-elle.

"C'est hyper intéressant de prendre des éléments de la réalité, et de les transposer dans un monde imaginaire"

Du côté de la bande dessinée, les discussions ont été serrées également. "Y en a qui ont influencé les autres", raconte Rayan. "Oui, il y avait beaucoup de suspense" ajoute Isidore. Ils ont finalement voté pour "Un gentil orc sauvage" de Théo Grosjean (Delcourt). L'oeuvre d'un très jeune auteur, qui a su les séduire. "Il y a de l'action, ça aborde des thèmes d'actualité, et il y a l'héroïne, le personnage secondaire, qui est très attachant", souligne Alban. "Moi j'ai trouvé que cette bande dessinée montre la vérité. C'est hyper intéressant de prendre des éléments de la réalité, et de les transposer dans un monde imaginaire", ajoute Mathilde.

Du côté du roman, ce sont des cris qui accompagnent le vote ultime. Et c'est " L’Enfant de poussière", de Patrick K. Dewdney, illustrations Fanny Étienne Artur (Au diable vauvert), un roman initiatique qui se déroule dans un monde imaginaire, qui emporte les suffrages.

Les 3 Pépites

Roman : "L’Enfant de poussière", Patrick K. Dewdney, illustrations Fanny Étienne Artur (Au Diable Vauvert).
Livre illustré : "Duel au soleil", Manuel Marsol (L’Agrume).
Bande dessinée : "Un gentil orc sauvage", Théo Grosjean (Delcourt)