"Nos vacances", de Blexbolex Pépite d'or du Salon de Montreuil 2017

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/11/2017 à 18H57, publié le 29/11/2017 à 18H38
Couverture de "Nos vacances", Blexbolex (Albin Michel)

Couverture de "Nos vacances", Blexbolex (Albin Michel)

© Blexbolex

"Nos vacances" (Albin Michel Jeunesse) de Blexbolex est la Pépite d'or du salon de Montreuil 2017. Le jury de professionnels récompense un album hors norme, entièrement sans parole, avec un système de narration très élaboré qui laisse toute la place au lecteur. Une plongée dans l'enfance servie par un graphisme d'une beauté étrange et pleine de clins d'œil.

Le salon de Montreuil a décidé cette année de laisser aux enfants le soin de choisir eux-mêmes leurs pépites. Chaque catégorie (Livres illustrés, Romans et BD) a donc son jury d'enfants, et sa pépite. De son côté, un jury de professionnels a eu la tâche délicate de décerner un seul prix, une Pépite d'or, à élire dans la liste des 20 ouvrages retenus dans la dernière sélection.
Les 20 livres en lice pour les les Pépites du livre de jeunesse Salon du livre et de la presse jeunesse / France Télévisions

Les 20 livres en lice pour les les Pépites du livre de jeunesse Salon du livre et de la presse jeunesse / France Télévisions

© Culturebox
"Il fallait que cette pépite soit le meilleur livre jeunesse de l'année, toutes catégories confondues !" explique Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. "Un livre à la fois exceptionnel, qui touche quelque chose en termes d'écriture (en texte et/ou en images) et qui porte une force littéraire et artistique que ce soit un livre illustré, une BD, ou un roman", ajoute-t-elle.

"La pépite d'or doit avoir des ambitions esthétiques littéraires et graphiques, mais elle doit aussi avoir l'ambition de s'adresser aux enfants, petits et grands. Il faut qu'il y ait me semble-t-il l'ambition de la rencontre", ajoute Joseph Jacquet, membre du jury chargé des programmes jeunesse à France Télévisions.

"Il me semble que notre rôle est de récompenser le travail d'un auteur, soit un premier livre, soit un livre qui marque l'épanouissement dans le travail d'un auteur", ajoute Christophe Honoré, auteur et réalisateur, président du Jury des Pépites. Pour Michel Abescat (Télérama), la Pépite d'or doit être "une œuvre avec une véritable ambition, un ouvrage qui sorte de l'ordinaire, une vitrine de la littérature Jeunesse ambitieuse".

Un album sans parole

La pépite d'or 2017 concentre toutes ces qualités. Blexbolex est un auteur rare. "Nos vacances" s'inscrit dans la continuité d'un travail graphique amorcé il y a près de 10 ans avec l'"Imagier des gens" (Albin Michel), Prix du plus beau livre du monde de la foire du livre de Leipzig en 2008, puis de "Saisons" (Albin Michel, 2010) et enfin "Romance", un imagier des histoires, en 2013.

Ce dernier album, que Blexbolex a mis quatre ans à fabriquer, raconte les vacances d'une petite fille chez son grand-père. On y croise un éléphanteau arrivé par le train et un petit garçon. Une série d'événements se succèdent, qui forment une ou plusieurs histoires, laissées à l'appréciation ou à l'imagination du lecteur. En effet, "Les vacances" est un livre sans texte, dont la narration repose entièrement sur les images, qui s'organisent sur des doubles pages, dans lesquelles se superposent d'autres images qui font avancer le lecteur dans le récit, ou bien lui font prendre des tangentes, des raccourcis, des sauts dans la pensée, dans les rêves, dans l'imagination.
"Nos vacances", Blexbolex (page 3)

© Blexbolex
Les pages sont composées de motifs figuratifs, traités en a plats tramés, avec une mise en couleurs audacieuse, qui mêle des tons neutres, sourds, et d'autres très vifs, jusqu'au fluo parfois. Le résultat est étonnant, servi par une fabrication de grande qualité avec un beau papier tramé qui fait échos à la matière graphique travaillée par l'auteur, une couverture aux finitions très soignées, donnant au livre un aspect précieux et suscitant chez le lecteur un mélange de surprise et de nostalgie.

"Une aventure de lecture extraordinaire"

"Blexbolex est un auteur talentueux, et "Nos vacances" est l'un de ses meilleurs livres. Il s'empare de l'image de la fillette en jupette et réussit avec ce motif très classique à en faire une héroïne complètement moderne, une petite fille d'aujourd'hui. Il y a une très grande densité dans la narration !", souligne Christophe Honoré. "Je l'ai lu une première fois, et quand j'y suis revenu, j'étais persuadé qu'il y avait des textes. J'étais surpris de ne pas en trouver à la deuxième lecture", ajoute Laurent Marsick (RTL).

"Nos vacances" est une proposition super intéressante. Un livre que l'on peut lire et relire pour démêler la complexité de la narration, relever les clins d'œil. C'est un livre étonnant, hors-normes. C'est une lecture qui doit s'amorcer avec l'adulte mais dans laquelle il faut ensuite laisser l'enfant s'aventurer seul. C'est une aventure de lecture extraordinaire", s'enthousiasme  Frédéric Potet (Le Monde). Avec "Nos vacances", on sent la force du travail de cet auteur, un travail de longue haleine, et dont l'édition a été particulièrement soignée. C'est un livre pour tous, avec des ressorts exceptionnels", conclut Sylvie Vassallo.
Couverture de l'album "Nos vacances" (Albin Michel) de Blexbolex
"Nos vacances", de Blexbolex
(Albin Michel Jeunesse – 128 pages – 18 euros)