Yannick Grannec reçoit le Prix des Libraires

Par @Culturebox
Publié le 18/03/2013 à 14H09
Yannick Grannec, auteur de "La Déesse des petites victoires" (éditions Anne Carrière), sur le plateau de "La Grande librairie" sur France 5

Yannick Grannec, auteur de "La Déesse des petites victoires" (éditions Anne Carrière), sur le plateau de "La Grande librairie" sur France 5

© Baltel / SIPA

Le Prix des Libraires 2013 a été attribué lundi à Yannick Grannec pour son premier roman, "La Déesse des petites victoires", publié en août 2012 aux éditions Anne Carrière.

La romancière retrace la vie fascinante d'un des plus grands scientifiques du XXe siècle, Kurt Gödel (1906-1978), à travers le regard de son épouse. Cet ami d'Einstein est l’auteur du célèbre théorème d'incomplétude. Nul besoin d'être fort en maths pour être emporté par l'histoire de ce génie fragile, pris dans la tourmente d'un siècle impitoyable.
 
Graphiste de métier et passionnée de mathématiques, Yannick Grannec a mis quatre ans à écrire ce récit.
 
L'histoire de Kurt Gödel, un mathématicien méconnu
Einstein disait: "Je ne vais à mon bureau que pour avoir le privilège de rentrer à pied avec Kurt Gödel." Un bel hommage à ce mathématicien méconnu des profanes, qui sombra dans la folie et reste une légende pour ses pairs.
 
Le roman commence à l’université de Princeton, en 1980. Une jeune documentaliste, Anna Roth, doit récupérer les archives de Kurt Gödel, en apprivoisant d’abord la veuve du mathématicien, Adèle.
 
De la Vienne des années 1930 à Princeton, qui fut le refuge des plus grands scientifiques
pendant et après la guerre. De l’Anschluss au maccarthysme, de la fin de l’idéal positiviste à l’avènement de la bombe atomique, Anna découvre l’épopée d’un savant incapable de vivre et d’une femme qui ne sait qu’aimer. Une équation insoluble entre amour, génie et folie.

Le roman de Yannick Grannec avait été remarqué au moment de la rentrée littéraire. Même s'il n'avait pas été retenu dans la première sélection du Goncourt, il avait été défendu par Pierre Assouline, membre du jury.
 
Fondé par des libraires de la FFSL (Fédération Française des Syndicats de Libraires) en 1955, le Prix des Libraires est décerné chaque année par l'ensemble de la profession. Le jury sélectionne des auteurs francophones qui n'ont pas encore obtenu de prix littéraires majeurs. Depuis ses débuts, il a distingué des écrivains comme Patrick Modiano, Marc Dugain ou Fred Vargas.