Un polar fait revivre deux faits divers de la seconde guerre mondiale

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/06/2012 à 16H49
La couverture du premier roman de Vincent Desombre

La couverture du premier roman de Vincent Desombre

© France 3 / Cultubox

Journaliste et réalisateur de documentaires, Vincent Desombre signe un premier polar sur fond d’affaires judiciaires entre Marseille, Cassis et Tours. « Maudite soit-elle » entraîne le lecteur sur les pas d’une femme de quarante ans qui revient sur les traces de son passé.


Reportage L. Bolmont, R. Gasc, S. Baix

https://videos.francetv.fr/video/NI_483591@Culture

Au-delà du récit, l’auteur évoque deux faits divers d'après-guerre. L'affaire Le Coz, du nom du Résistant qui était aussi un tueur fou, mais aussi l'affaire des enfants Finaly. Après la mort en déportation de leurs parents, ils avaient été recueillis par une famille très catholique qui avait masqué leur identité par un baptême, au détriment de leur famille proche qui souhaitait les retrouver.