Rencontre avec Michel Bussi pour "On la trouvait plutôt jolie" inspiré de "Lily" de Pierre Perret

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/10/2017 à 11H51, publié le 23/10/2017 à 11H01
Michel Bussi interrogé par Pascale Deschamps

Michel Bussi interrogé par Pascale Deschamps

© France 2 Culturebox capture d'écran

Le romancier Michel Bussi publie son 18e livre "On la trouvait plutôt jolie", un polar sur fond d'immigration et inspiré par la chanson de Pierre Perret "Lily". Mais il fut un temps ou l'écriture de polars était un hobby pour Michel Bussi, spécialiste de géographie électorale et invité sur tous les plateaux pour commenter les résultats des élections. Rencontre avec l'écrivain à deux faces.

Parmi les auteurs français seul Guillaume Musso vend plus de livres que lui. Et si son premier ouvrage s'intitulait "Éléments de géographie électorale : à travers l'exemple de la France de l'Ouest", ce n'est pas avec les ventes de ce type d'ouvrage qu'il a battu des records. A l'époque Michel Bussi était l'un des plus grands spécialistes français de géographie électorale. A l'occasion de chaque élection, on le voyait et on l'entendait donner son avis sur les plateaux de radio et de télévision. On ignorait alors que derrière son air sérieux d"expert" en reports de voix et ses faux airs de Manu Payet s'échafaudaient des histoires policières. Ecrire des romans était alors son violon d'Ingres. C'est devenu son premier métier. Ses polars policiers ne sont jamais exempts d'une composante sociale. Le dernier, sorti en ce mois d'octobre 2017 évoque l'immigration africaine. Michel Bussi s'est inspiré d'une célèbre chanson de Pierre Perret, l'émouvante et engagée "Lily". Michel Bussi s'en est ouvert à Pascale Deschamps.


On la trouvait plutôt jolie

Roman de Michel Bussi
Paru le 12 oct 2017
464 pages
21,90 €