Rencontre avec François Vallejo en lice pour le Goncourt avec "Hôtel Waldheim"

Mis à jour le 04/10/2018 à 14H53, publié le 04/10/2018 à 14H35
François Vallejo l'auteur d'Hotel Wedheim" est en lice pour le Prix Goncourt 2018

François Vallejo l'auteur d'Hotel Wedheim" est en lice pour le Prix Goncourt 2018

© France 3

Il est écrivain mais aussi professeur de lettres dans un collège du Havre. François Vallejo figure sur la seconde liste du Goncourt 2018 avec son treizième roman "Hôtel Waldheim"(Editions Viviane Hamy). Le prix sera décerné le 7 novembre prochain. En attendant rencontre avec le romancier.

Inventer sa mémoire ou inventer sa vie ? C’est la question à laquelle tente de répondre François Vallejo avec "Hôtel Waldheim". L'histoire est celle d'un homme qui va se rappeler de ses vacances, a priori anodines, dans le fameux Hôtel Waldheim de Davos en Suisse, quatre décennies plus tôt au temps de la guerre froide.

Tout le livre est une interrogation sur ce que l'on a vécu. Est-ce vrai ou est-ce un petit peu truqué ? Est-ce que c'était une autre vie que l'on a vécue"

François Valléjo
Reportage : I. Ganne / D. Meunier / H. Guiraudou / A. Delahaye

https://videos.francetv.fr/video/NI_1298349@Culture

Ecrire est une vocation pour François Vallejo

François Vallejo n'est pas devenu écrivain par hasard, il s'agit pour lui d'une véritable vocation, explique-t-il avec un certain humour. 

En 6ème déjà, quand le professeur demandait ce que l'on voulait faire plus tard, je prenais une pose un peu fière pour dire que moi je voulais être écrivain".

Et son rêve est devenu réalité. Il a aujourd'hui 13 romans à son actif dont "Madame Angeloso", Prix France Télévisions 2001, le Prix des Libraires pour « Groom » en 2003 ou encore Ouest Prix du Livre Inter.

Un travail de longue haleine

"Hôtel Waldheim" lui a demandé un long travail de collectes d'informations pour coller au plus près de la réalité mais aussi d'écriture et de réécriture. François Vallejo a mis un an et demi à écrire ce roman sur la mémoire. 

Jusqu'à ce que la matière paraisse tellement sure, tellement pure que l'histoire est faite, l'histoire tient et à ce moment-là j'ose arrêter.

Un illustre enseignant

Avec un tel palmarès on imagine sans mal la fierté de ses élèves au collège Raoul Dufy du Havre.

"C'est assez impressionnant. Si en plus il gagne le Prix, ce serait quand-même assez énorme qu'on est un prof comme ça à côté de nous" explique Valentin, collégien  

Extrait d'Hôtel Weldheim

 À l’entendre, j’étais très fort, à seize ans, pour tout effacer, et ça continue. Pourtant, à force de déblatérer sans réfléchir, j’ai commencé à lui prouver et à me prouver que je me suis fourré dans de drôles de situations. Si quelqu’un m’avait dit hier : tu t’es comporté comme le pire voyeur, pour surprendre un couple dans son lit, je ne l’aurais pas cru. C’est revenu tout seul, devant cette fille dans son fauteuil. Je sentais son souffle sur ma peau, incroyable ce qu’elle m’insuffle. Presque malgré moi, j’ai reconstitué la scène oubliée. Et d’autres. Elle va finir par me convaincre que je lui cache quelque chose. Que je me cache quelque chose ? Comme l’impression de rencontrer un inconnu qui s’appellerait Jeff Valdera. Et dans le genre inconnu, elle se pose là aussi, avec ses questions insistantes… 
 

Couverture d'Hôtel Waldheim de François Vallejo

Couverture d'Hôtel Waldheim de François Vallejo

© Viviane Hamy

"Hotel Waldheim" est paru en librairie le 30 août dernier. Alors sera t-il ou non le Prix Goncourt 2018 ? La réponse début novembre.