La mort de l'écrivain Philip Kerr, maître du polar historique

Par @Culturebox
Publié le 24/03/2018 à 18H50
Philip Kerr à Paris en 2012

Philip Kerr à Paris en 2012

© Ulf Andersen / Aurimages / Ulf Andersen / Aurimages / AFP

Le romancier Philip Kerr, renommé pour ses romans policiers historiques, s'est éteint vendredi à l'âge de 62 ans, a annoncé vendredi soir l'éditeur britannique Quercus Books, relayé par plusieurs médias, sans préciser les circonstances de son décès.

"Nous sommes profondément attristés d'avoir perdu Philip Kerr aujourd'hui (vendredi), un homme merveilleux et un grand auteur", a annoncé ainsi Quercus Books sur Twitter.

Né le 22 février 1956 à Edimbourg, diplômé en droit et en philosophie à l'université de Birmingham, Philip Kerr, un temps rédacteur publicitaire, puis journaliste, s'était tourné vers le roman policier à la fin des années 80.

Il était l'auteur de la série Bernie Gunther qui mettait en scène un détective privé à Berlin dans les années 30. Il avait sorti son premier roman, "L'Été de cristal", en 1989.

Par la suite, il a également signé des ouvrages de science-fiction et de la littérature pour enfants. Il a écrit la trilogie "Les enfants de la rampe", traduite dans 35 langues. Début 2018, Kerr avait confié sur internet qu'il avait achevé la première version d'un nouvel épisode de la saga de Bernie Gunther.

Jane Thynne, épouse de Philip Kerr, également romancière, a twitté vendredi : "Repose en paix, mon bien-aimé Philip Kerr. Créateut du merveilleux Bernie Gunther. Écrivain génial et père et mari adoré."