Joann Sfar signe un roman décalé sur Nice et la politique

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 04/06/2016 à 17H29, publié le 30/05/2016 à 13H29
Sfrar Le Niçois © Capture d'écran France 3

On le connaît pour ses dessins et ses films, un peu moins pour sa relation personnelle avec la politique niçoise. Joann Sfar est le fils d'un ancien adjoint de Jacques Médecin, sulfureux maire de la ville durant cinq mandats. Il en fait le personnage principal de son nouveau roman "Le Niçois".

Joann Sfar explique qu'il a voulu, avec ce livre, imaginer un polar dans la logique des San Antonio et OSS 117. L'Histoire repose sur l'idée de faire revivre Jacques Médecin dans des problématiques politiques actuelles. Un mélange forcément explosif...

"Il y a un Jacques Médecin imaginaire, et un Christian Estrosi imaginaire qui se battent pour la mairie. Mon Jacques Médecin, voyant qu'il ne peut pas avoir Les Républicains, décide de se présenter sous le pavillon Front de Gauche."

Reportage :  L.Lucas, J.C. Routhier, G.Giordano

https://videos.francetv.fr/video/NI_725691@Culture


Joann Sfar explique aussi que pour lui, "la politique, c'est du théâtre". "Quand j’ai grandi à Nice, pour embêter mon père  j’étais plutôt à gauche [...] J'allais aux fêtes du parti communiste." André Sfrar, son père, était avocat. Engagé auprès de Jacques Médecin, il a démissionné quand ce dernier a reçu Jean-Marie Le Pen.

Prolifique auteur de bande dessinées ("Donjon", "Le chat du rabbin"...) mais aussi de films ("Gainsbourg, vie héroïque..." et de participations en tous genres, Joann Sfar a déjà signé un roman, "L'homme arbre", en 2006.

"Le Niçois" de Joann Sfar -  Michel Lafon - 18.95 euros