Invitée surprise du Renaudot, Scholastique Mukasonga le dédie au peuple rwandais

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/11/2012 à 11H46
Scholastique Mukasonga

Scholastique Mukasonga

© AFP

À la surprise générale, c'est Scholastique Mukasonga qui a reçu hier le Prix Renaudot. En effet, cette écrivaine d'origine rwandaise avait d'abord été écartée par le jury, avant que son nom ne réapparaisse finalement lors du 10e tour de table. Etonnée et émue, elle a souhaité dédier ce prix au peuple rwandais, frappé par la guerre civile qui opposa les Tutsis et les Hutus et qu'elle raconte dans son ouvrage "Notre-Dame du Nil".

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_484405@Culture

Le thème de "Notre-Dame du Nil" :

Au Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2 500 mètres d'altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d'accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l'intérêt du lignage. Les transgressions menacent au cœur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota «ethnique» limite à 10 % le nombre des élèves tutsi.

Le huis clos où doivent vivre ces lycéennes, les amitiés, les désirs et les haines qui traversent ces vies en fleur, les luttes politiques, les complots, les incitations aux meurtres raciaux, les persécutions sournoises puis ouvertes, les rêves et les désillusions, les espoirs de survie sont un prélude exemplaire au génocide rwandais, fascinant de vérité.