Flammarion publiera "Toute la noirceur du monde", rejeté par Stock

Par @Culturebox
Publié le 02/05/2013 à 18H29
Pierre Mérot à Paris le 5 juillet 2006

Pierre Mérot à Paris le 5 juillet 2006

© Ulf Andersen / Sipa

En septembre prochain, les éditions Flammarion publieront le nouveau roman de Pierre Mérot, "Toute la noirceur du monde", supprimé de la rentrée littéraire de Stock par son nouveau directeur général Manuel Carcassonne.

Jean-Marc Roberts s'apprêtait à faire paraître ce roman chez Stock à la rentrée de septembre. Or, après sa mort le 25 mars, son successeur Manuel Carcassonne avait retiré le livre, car il en avait déjà refusé le manuscrit chez Grasset.

Le récit d'un basculement dans l'extrême-droite
Le roman de Pierre Mérot, auteur de 53 ans, qui met en scène un enseignant sombrant dans une folie d'extrême-droite, "a été mis en cause parce qu'il aborde des réalités comme le racisme, la violence, l'extrémisme. Est-ce une raison valable pour condamner un texte qui est sans équivoque une oeuvre de fiction et ne fait en aucune façon l'apologie de ce qu'il évoque ? Il nous semble que non", soulignent Teresa Cremisi, PDG de Flammarion, et Gilles Haéri, responsable de la littérature générale, dans un communiqué publié par l'AFP.

"D'abord parce que la littérature est là aussi pour décrire le réel. Ensuite parce que Pierre Mérot est un écrivain talentueux. On retrouve dans ce roman le style, l'humour et l'intelligence qui avaient valu à 'Mammifères' (publié en 2003 chez Flammarion, Prix de Flore) une large reconnaissance littéraire", poursuivent-ils.

"Pour ces raisons, et parce que Jean-Marc Roberts, notre ami et auteur chez Flammarion, l'avait choisi pour sa rentrée littéraire chez Stock, nous publierons  le roman de Pierre Mérot en septembre prochain."