De Dylan à Mohamed Ali, Philippe Labro raconte son Amérique

Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/11/2012 à 11H03
Philippe Labro

Philippe Labro

© Bertrand Guay/AFP

Alors que les Etats-Unis s'apprêtent à élire leur futur président, le journaliste et écrivain Philippe Labro sort un nouveau livre sur ce pays qu'il connaît bien. Dans "Mon Amérique", il dresse le portrait de 50 personnages au destin exceptionnel qui ont marqué leur pays, mais aussi son existence personnelle.

De Bob Dylan à Martin Luther King, en passant par Mohamed Ali, Franck Sinatra ou Orson Welles, il évoque avec émotion ces monstres sacrés qu'il a eu, pour la plupart, la chance de rencontrer.
De passage à Strasbourg, l'auteur a présenté son livre sur le plateau du journal de France 3 Alsace.

https://videos.francetv.fr/video/NI_386569@Culture

L'histoire d'amour entre Philippe Labro et les Etats-Unis ne date pas d'hier. Enfant déjà, le pays du rock'n roll, des blue jeans et des westerns le fascinait. A 18 ans, il part étudier en Virginie et en profite pour voyager à travers tout le pays. Une expérience qui a totalement bouleversé sa vie et déterminé sa carrière de reporter, lui qui a couvert l'assassinat de Kennedy et rencontré tant de légendes comme Mohamed Ali, John Ford ou Stanley Kubrick.

Son aventure américaine a inspiré plusieurs de ses livres : "Un Américain peu tranquille" (1960) qui retrace le destin d'Al Capone; "L'étudiant étranger" (1986, Prix Interallié) et "Un été dans l'Ouest" (1988, Prix Gutenberg) qui reviennent sur ses années de jeunesse ou encore "Rendez-vous au Colorado" (1997).

Le nouveau livre de Philippe Labro

Le nouveau livre de Philippe Labro

© Editions de La Martinière

"Mon Amérique, 50 portraits de légende" de Philippe Labro

Editions de La Martinière, 232 pages, 30 euros