"Arden" de Frédéric Verger couronné par le Goncourt du premier roman

Laurence Houot
Par @LaurenceHouot
Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 04/03/2014 à 15H08, publié le 04/03/2014 à 15H03
Frédéric Verger

Frédéric Verger

© JOEL SAGET / AFP

Déjà présent dans la short-list du Goncourt 2013, le roman de Frédéric Verger, "Arden", remporte le Goncourt du premier roman, annonce Livres Hebdo.

Finaliste du Goncourt, battu de deux voix au douzième tour par Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre,  "Arden", de Frédéric Verger, vient de recevoir le Goncourt du premier roman. Son roman avait séduit de nombreux jurys à la rentrée, du Medicis au Renaudot, avant d'obtenir le prix Thyde Monnier 2013 attribué par la SGDL et le prix mémoire Albert-Cohen.

Ce flamboyant premier roman en forme de tragédie comique raconte l'histoire d'une amitié entre un directeur d'hôtel de luxe et un tailleur juif. Ils vivent en Marsovie (clin d'œil à La Veuve Joyeuse), une principauté royale située au carrefour de l'Europe, et écrivent ensemble des opérettes, qu'ils imaginent faire interprêter par le personnel de l'hôtel Arden, mais qu'ils ne terminent jamais vraiment. L'arrivée de la guerre et des nazis donne une tournure plus sombre à cette histoire. 

Paola Pigani, Edouard Louis, C. et L. Mary, ou Boris Razon faisaient partie des auteurs retenus dans la sélection du Goncourt du premier roman 2014.

Goncourt de la nouvelle pour Nicolas Cavaillès

Le Goncourt de la nouvelle a été attribué à à Nicolas Cavaillès pour "Vie de Monsieur Leguat" (Editions du Sonneur). L'auteur y raconte la vie de François Leguat (1638-1735), huguenot forcé de quitter ses terres à l’âge de cinquante ans dans la France du XVIIe siècle au moment de la révocation de l’Édit de Nantes. Le destin de cet homme croise dès lors des contrées opposées et éloignées : Hollande, Mascareignes, île Maurice, Indes néerlandaises, Angleterre… Tour à tour gentilhomme des plaines de Bresse, aventurier de l’océan Indien et patriarche des bas-fonds de Londres, Leguat passera de l’Éden originel à la cité de l’Apocalypse.

Arden Frédéric Verger (Gallimard- Collection Blanche - 480 pages - 21,50 €)
Vie de Monsieur Leguat Nicolas Cavaillès (Editions du Sonneur - 72 pages - 12 €).