A Lyon, le Salon du vampire honore Bram Stoker, le père de Dracula

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/11/2012 à 14H22
Affiche du Salon du Vampire (détail)

Affiche du Salon du Vampire (détail)

© DR

Il y a cent ans mourait Bram Stoker, l'écrivain de"Dracula", vampire légendaire et figure emblématique de la littérature d'épouvante. Le 2ème Salon du Vampire, qui se tenait ce week-end à Lyon et Meyzieu, proposait à cette occasion des conférences, projections et pièces de théâtre, en l'honneur du fameux suceur de sang. Un mort-vivant mythique, qui connait même un succès grandissant depuis quelques années.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_386563@Culture

Le cadavre ambulant est à la mode en ce moment ! Les vampires sont encore une fois revenus au goût du jour, en particulier grâce à la saga "Twilight" et la série "Vampire Diaries", qui passionnent les adolescents par leur côté romantique et obscur. Les zombies sont quant à eux les rois de ce renouveau macabre : les séries ("The Walking Dead", "Dead Set"), films ("Bienvenue à Zombieland", "Shaun of the Dead", "28 jours plus tard") et jeux vidéos ("Land of the Dead", "Call of Duty : Black Ops") s'en donnent à coeur joie et mettent à l'honneur ces défunts apathiques et affamés.

Et d'après Simon Sanahusas, auteur et conférencier au Salon du Vampire, cette passion pour Dracula, Nosferatu et leurs amis mangeurs de chair serait en partie dûe au contexte actuel. En effet, au cours de l'Histoire, les récits et romans macabres, mettant en scène des revenants, sont très présents lors d'époques difficiles : crises, guerres, épidémies... Peut-être une façon de se défouler, ou de dominer, en les mettant en scène, ces monstres revenus témoigner de leur passage dans l'au-delà.