Rencontre avec Franz Bartelt, écrivain discret

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 01/05/2010 à 10H36
Rencontre avec Franz Bartelt, écrivain discret

Rencontre avec Franz Bartelt, écrivain discret

© Culturebox

Franz Bartelt n'aime pas parler de lui. Pourtant, en ce printemps 2010, l'écrivain a une riche actualité. Il publie deux livres chez Gallimard. "La mort d'Edgar" est un recueil de neuf nouvelles où l'on retrouve le ton sarcastique et l'humour noir de l'auteur. "Je ne sais pas parler" est un roman, l'histoire d'un écrivain qui pourrait bien être lui. Un homme qui préfère l'écriture à la parole. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_112565@Culture

Né en 1949, Franz Bartelt a grandi et vit toujours dans les Ardennes, la région d'Arthur Rimbaud. Un présage pour le jeune garçon qui passe son temps à lire et à écrire, même s'il quitte l'école à 13 ans. Après avoir travaillé plusieurs années dans une usine, il s'installe à Nouzonville en 1980 et décide alors de se consacrer à sa passion, l'écriture. Cinq ans plus tard, il vit de son art. Poète, nouvelliste et dramaturge, il donne également huit pièces de théâtre à France Culture. Dès le milieu des années 90, ses romans sont publiés, surtout chez Gallimard, et rencontrent un grand succès critique. En 2000, il reçoit le Grand Prix de l'humour noir pour "Les bottes rouges" et en 2007 le Prix Goncourt de la nouvelle lui est attribué pour "Le bar des habitudes".



-> Voir aussi sur Culturebox :
- "'Passion en ut majeur' le nouveau roman de Jeana Altbuch"
- "'Le premier amour' nouveau roman de Véronique Olmi"
- "Alexandre Romanès, un circassien devenu écrivain"