Un homme et son chien : Houellebecq juré du prix littéraire 30 Millions d’Amis

Par Culturebox @Culturebox
Mis à jour le 18/11/2018 à 15H01, publié le 18/11/2018 à 14H51
Michel Houellebecq avec son chien Atchoum, remplaçant de Clément (2012)

Michel Houellebecq avec son chien Atchoum, remplaçant de Clément (2012)

© ALIX WILLIAM/SIPA

L’amour que portait Michel Houellebecq à feu Clément, son welsh corgi Pembroke, race canine courante dans les îles britannique, est bien connu depuis son exposition "Rester vivant" en 2016 au Palais de Tokyo. Ses photos ornaient la couverture du catalogue et les cimaises. C'est entre autres pourquoi le romancier est membre du jury 30 Millions d’Amis qui remet son prix littéraire mardi.

Michel Houellebecq avait acheté ce chien en 2000 avec ses premiers droits d’auteur comme romancier. Clément le suivra partout jusqu’à sa mort en 2011 et apparaît sous le nom de Fox, dans son roman "La Possibilité d’une île" (Fayard et Livre de Poche) entre autres.

Amour absolu

Dans l’exhibition du Palais de Tokyo, une salle lui était dédiée sous le titre "Amour absolu". "Michel a voulu faire de ce chien la métaphore de l'amour absolu, cet amour que le chien nous porte", commente le commissaire de l'exposition Jean de Loisy.

Quand Clément meurt en mars 2011, l’écrivain le fait enterrer au cimetière animalier d’Asnières, ou se trouvent également les animaux de compagnie de Camille Saint-Saëns, Georges Courteline ou Sacha Guitry. "Je ne connais pas d'endroit où cet amour des humains pour leurs animaux familiers apparaisse avec plus d'évidence que ce cimetière d'Asnières", a-t-il écrit à Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. C’est cette même année, en novembre, que Michel Houellebecq la rejoint pour participer à son jury littéraire. Il s’implique également depuis dans la cause pour les animaux.
Le chien Clément de Michel Houellebecq (détail de l'affiche de l'exposition "Rester vivant"

Le chien Clément de Michel Houellebecq (détail de l'affiche de l'exposition "Rester vivant"

© GINIES/SIPA

Epitaphe

Sur la stèle de Clément, l’écrivain fera inscrire cet épitaphe : "Le 25 mars 2011 au  milieu de la nuit / Ton cœur  s’est arrêté de battre / Et le monde est devenu plus terne / Dors, mon petit bonhomme / Que de belles escapades / Que d’amour / Merci petit Clément."

Le poète, écrivain et cinéaste espagnol Fernando Arrabal lui a également dédié un poème sur son blog, en saluant la mémoire de ce petit être "aussi dévoué que discret".

Le prix littéraire 30 Millions d'Amis

Au Côté de Michel Houellebecq (qui sort son nouveau roman en janvier), figurent comme jurés du prix littéraire 30 Millions d'Amis, Didier Decoin, Frédéric Lenoir, ou Irène Frain. Ils désigneront mardi, parmi sept ouvrages sélectionnés, le lauréat 2018 au restaurant Drouant à Paris, l’endroit-même où sont décernés les prix Goncourt et Renaudot.

Ce prix, attribué chaque année en fin de saison littéraire, récompense un roman ou un essai qui met en exergue l'animal. Point commun à tous les membres du jury : "Tous sont dingues d'animaux", confie Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d'amis, également membre du jury.

"Pour cette 36e édition, on a des essais et de la fiction. On va certainement s'orienter vers un prix de l'essai et un prix littéraire", a-t-elle ajouté.
Le prix 30 Millions d'Amis 2013 avec Michel Houellebecq
Parmi les livres en compétition : "La bête qui mangeait le monde" d'Antoine Nochy (Arthaud), un roman policier d'un naturaliste qui a suivi le loup dans les Cévennes, "Autoportrait en chienne" de Solange (L'Iconoclaste), une blogueuse qui parle de l'amour de son chien et encore "Lettres des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes" d'Allain Bougrain-Dubourg (Les Echappés), une somme de toutes les causes que les Fondations défendent où les animaux prennent la parole pour raconter les souffrances qu'ils endurent pour satisfaire l'Homme.

Le lauréat recevra un chèque d'une valeur de 3.000 euros avec pour mission de reverser l'intégralité de cette somme à une association de protection animale de son choix.

L'an dernier le prix Littéraire 30 Millions d'Amis avait été attribué à Michel Jullien pour son ouvrage "Denise au Ventoux" (éditions Verdier).