Jean Echenoz reçoit le prix Marguerite Yourcenar pour l'ensemble de son oeuvre

Mis à jour le 13/11/2018 à 19H31, publié le 13/11/2018 à 19H24
L'écrivain Jean Echenoz (2018)

L'écrivain Jean Echenoz (2018)

© Ulf Andersen / Aurimages / Ulf Andersen / Aurimages

Jean Echenoz a reçu le 13 novembre le prix Marguerite Yourcenar 2018 pour l'ensemble de son œuvre, réputée des plus singulières. Décerné par la Société civile des auteurs multimédia (Scam), ce prix créé en 2015 et doté de 8.000 euros, récompense chaque année un écrivain majeur. Le prix sera remis à l'écrivain le 6 décembre au cours d'une cérémonie privée.

Lauréat du prix de la Bibliothèque nationale de France (BnF) en 2016, Grand prix de littérature Paul-Morand en 2013, Prix Médicis en 1983 pour "Cherokee" et prix Goncourt en 1999 pour "Je m'en vais", Jean Echenoz, 71 ans, a une façon unique de raconter des histoires.

Les harmoniques d’une œuvre

Ses dix-sept romans ou récits, tous différents dans leur thème, sont cependant marqués par un style d'une rare sobriété, un irrésistible humour pince sans-rire et un choix lexical d'une précision quasi chirurgicale.

Paru en 2016, son dernier roman, "Envoyée spéciale", publié comme les autres chez Minuit, est un condensé de cet art du récit propre à cet auteur virtuose. Parodie de roman d'espionnage dans une Corée du Nord fantasmée, "Envoyée spéciale" est surtout un récit jubilatoire.

"On connaît très mal un écrivain par un seul de ses livres : les harmoniques de l'œuvre nous échappent", écrivait Marguerite Yourcenar. "C'est donc pour mieux approcher un écrivain ou une écrivaine, appréhender son univers, (re)découvrir son talent que, chaque année, en décembre, le Prix Marguerite Yourcenar met en lumière un auteur ou une autrice pour l'ensemble de son œuvre", a précisé la Scam.

Le prix avait été attribué l’an dernier à Annie Ernaux et précédemment à Pierre Michon (2015) et Hélène Cixous (2016).