Un rarissime "First Folio" des pièces de Shakespeare de 1623 trouvé à Saint-Omer

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/11/2014 à 18H05, publié le 25/11/2014 à 14H51
Un "First Folio" de Shakespeare

Un "First Folio" de Shakespeare

© Capture d'écran

Un exemplaire du rarissime "First Folio" ("Premier Folio"), première compilation des oeuvres théâtrales de William Shakespeare (1564-1616) datant de 1623, a été découvert et authentifié à Saint-Omer (Pas-de-Calais), a annoncé mardi la bibliothèque d'agglomération.

"Il s'agit du 231e exemplaire retrouvé dans le monde, et le 2e en France",  a expliqué Rémy Cordonnier, 31 ans, responsable des fonds patrimoniaux, à l'origine de l'étonnante découverte.

Reportage : M.Mas, P.Wursthorn, B.Tanguy

https://videos.francetv.fr/video/NI_153625@Culture

Un ouvrage redécouvert par hasard

Dans le cadre de la préparation d'une exposition sur la littérature anglaise, le jeune bibliothécaire a consulté un volume de Shakespeare répertorié comme datant du XVIIIe siècle. Mais rapidement, ce docteur en histoire de l'art émet des doutes sur sa datation. "Il m'est venu à l'esprit qu'il pouvait s'agir d'un "First Folio" non identifié, avec une charge historique et une valeur intellectuelle très  importante", poursuit-il.

L'ouvrage aurait pu être acheminé à la bibliothèque de Saint-Omer par des Anglais "car Saint-Omer est resté longtemps un des derniers bastions catholiques de la région et de nombreux catholiques anglais, persécutés par les Anglicans, ont trouvé refuge ici, notamment pour suivre l'enseignement des jésuites", dit-il.

Bien inaliénable

Si l'exemplaire est en "bon état", il manque toutefois une trentaine de pages, dont celle de titre, ce qui explique qu'il ait pu rester pendant quatre siècles dans l'oubli. Cette découverte a été authentifiée par le spécialiste mondial des "First Folio", Eric Rasmussen, professeur de littérature à l'université de Reno, dans le Nevada, venu l'expertiser le 22 novembre à Saint-Omer.

"Les First Folio ont une valeur comprise entre 2,5 et 5 millions d'euros, mais le nôtre en a moins, car il manque des pages", a indiqué Françoise Ducroquet, directrice de la bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer. "De toute façon, il ne sera jamais vendu car c'est un livre d'Etat, inaliénable", a-t-elle poursuivi, précisant qu'il serait stocké dans le coffre de la bibliothèque avec les autres ouvrages précieux du fonds. La bibliothèque de Saint-Omer, ancien port qui a eu une activité culturelle et commerciale très importante au Moyen-Age, possède en effet 800 manuscrits et 230 incunables, ainsi qu'une bible de Gutenberg.