Philip Roth remporte le prix Prince des Asturies

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 06/06/2012 à 17H54
L'écrivain américain Philip Roth en 2008.

L'écrivain américain Philip Roth en 2008.

© Richard Drew/AP/SIPA

L'écrivain américain Philip Roth, éternel candidat au Nobel, a reçu mercredi le prestigieux prix espagnol Prince des Asturies des Lettres pour son oeuvre marquée par une "vision complète de la réalité contemporaine".

Saluant son "écriture fluide et incisive", le jury a rendu hommage à ses "personnages, faits, trames" qui "forment une vision complète de la réalité contemporaine qui se débat entre la raison et les sentiments, comme le signe des temps et le malaise du présent".

L'oeuvre narrative de Philip Roth, 79 ans, "appartient à la grande tradition littéraire américaine, dans la lignée de Dos Passos, Scott Fitzgerald, Hemingway, Faulkner, Bellow ou Malamud", expliquent ses membres dans un communiqué.

Choisi parmi 23 autres candidats, l'écrivain se verra remettre le prix, doté de 50.000 euros et d'une sculpture créée par Joan Miro, lors d'une cérémonie organisée en octobre à Oviedo, dans le nord de l'Espagne.

Né à Newark, dans l'est des Etats-Unis, le 19 mars 1933, Philip Roth "est considéré comme l'écrivain le plus représentatif de ce qu'on appelle l'Ecole Juive de la littérature américaine", indique la Fondation Prince des Asturies, qui décerne le prix.

Auteur, notamment, de "Goodbye Columbus" (1959), sa première oeuvre, "Portnoy et son complexe", "Le complot contre l'Amérique" (2005) et "Nemesis"(2010), il a remporté en 1997 le prix Pulitzer pour "La Pastorale américaine".

Une série de prix prestigieux dans plusieurs domaines
La fondation Prince des Asturies décerne chaque année huit prix parmi les plus prestigieux d'Espagne: communication et humanités, recherche scientifique et technique, sciences sociales, arts, lettres, coopération internationale, concorde et sports.

En 2011, le chanteur-compositeur canadien Leonard Cohen avait remporté le prix de littérature. L'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa et l'auteur allemand Gunter Grass figurent parmi les précédents lauréats.