"Obsèques interminables du monde": la poésie mise en musique à Limoges

Jean-Michel Ogier
Par @jmo1512
Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Publié le 14/10/2013 à 16H01
La couverture d'Obsèques interminables du monde

La couverture d'Obsèques interminables du monde

© France3/culturebox

Une maison d'édition de Limoges est en train de se faire un nom dans le monde de la poésie. ""Le dernier télégramme" vient de publier "Obsèques interminables du monde", un texte de Yann Karaquillo qui est actuellement mis en musique pour un concert lecture au théâtre de la Passerelle. Objectif: montrer que le poème peut ouvrir les champs de la poésie visuelle et sonore au public.

Reportage: Anthony Borlot, François Clapeau, Evelyne Cotinet

https://videos.francetv.fr/video/NI_139133@Culture

Le dernier télégramme fait un peu figure d'OVNI dans le monde du livre.
Créée en 2005, cette jeune maison d'édition, qui a fait de la poésie son crédo, a publié une soixantaine d'ouvrages. 
Ils sont rassemblés dans diverses collections.
La collection Longs Courriers propose, par exemple, une réflexion sur les infinies propriétés expressives de la langue. Les ouvrages sont de formats identiques (14X22 cm) comptent 16 pages et sont vendus 5 euros.

"Obsèques interminables du monde" au Théâtre de la Passerelle à Limoges le 19 octobre 2013