Françoise Nyssen retire Maurras des commémorations officielles

Mis à jour le 28/01/2018 à 15H51, publié le 28/01/2018 à 14H48
Françoise Nyssen, ministre de la Culture (2018)

Françoise Nyssen, ministre de la Culture (2018)

© ERIC FEFERBERG / AFP

Le ministère de la Culture a annoncé retirer la référence à l'écrivain d'extrême droite Charles Maurras dans le livre des commémorations nationales 2018 à la suite des protestations d'associations antiracistes, a annoncé la ministre Françoise Nyssen dimanche dans un communiqué.

Pour "lever l'ambiguïté" sur "des malentendus qui sont de nature à diviser la société française", la ministre a demandé le rappel du Livre des Commémorations nationales 2018 et sa réimpression "après retrait de la référence à Maurras", indique-t-elle dans un communiqué.

La ministre a également indiqué qu'elle recevrait "très prochainement" les membres du Haut-comité qui a rédigé le recueil "afin de questionner, ensemble, la pertinence de cette démarche mémorielle conduite au nom de l'Etat par des experts".

"Connaître son rôle dans l'histoire de France"

"La ministre souhaite qu'il n'y ait aucune ambiguïté dans sa position et rappelle son rejet total des thèses et de l'engagement de Maurras", avait déclaré plus tôt une porte-parole du ministère à l'AFP.

"La ministre s'appuie sur un travail d'historiens qui recensent des anniversaires clés de l'histoire de France. Il ne s'agit évidemment pas de célébrer le penseur de l'extrême droite qu'était Maurras, mais au contraire de connaître son rôle dans l'histoire de France", soulignait alors le ministère de la Culture.

Le "Recueil des Commémorations nationales 2018", élaboré par le Haut Comité des commémorations nationales sous la houlette du ministère de la Culture, proposait, parmi une centaine d'autres événements, de commémorer cette année la naissance, en 1868, de l'écrivain antisémite Charles Maurras.

Tollé

Le "Monsieur antiracisme" du gouvernement, Frédéric Potier, a demandé samedi le retrait pur et simple de Charles Maurras de ce recueil, rejoint par SOS Racisme et la Ligue internationale de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

"Ne laissons quiconque opérer une opération de réhabilitation de celles et de ceux qui, par leurs écrits et leurs actions, ont contribué à assombrir le siècle dernier", a mis en garde SOS Racisme dans un communiqué. "Charles Maurras est frappé d'indignité nationale. Il a été condamné à la perpétuité pour haute trahison et intelligence avec l'ennemi", a rappelé de son côté la Licra sur Twitter.

L'ouvrage, "Registre des commémorations", est préparé par un comité d'experts présidé par l'Académicienne Danielle Sallenave et composé entre autres des historiens Pascal Ory, Jean-Noël Jeannenney et Claude Gauvard.