Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de littérature 2010, un écrivain engagé

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 09/10/2010 à 11H54
Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de littérature 2010, un écrivain engagé

Mario Vargas Llosa, Prix Nobel de littérature 2010, un écrivain engagé

© Culturebox

 Mario Vargas Llosa a reçu le Prix Nobel de littérature 2010 pour sa "cartographie des structures du pouvoir et ses représentations incisives de la résistance, de la révolte et de la défaite de l'individu". En 2003, une équipe de France O avait rencontré l'écrivain espagnol, lors de la sortie d'un roman consacré à Gauguin, "Le Paradis un peu plus loin". Il s'agit d'une double biographie, celle du peintre et celle de sa grand-mère, Flora Tristan, elle aussi à la recherche du Paradis sur terre.

https://videos.francetv.fr/video/NI_121279@Culture

Mario Vargas Llosa a rencontré la célébrité dès son premier livre "La ville et les chiens" publié en 1963 et qui s'inspire de son passage dans une école militaire. La plus grande partie de son oeuvre littéraire puisera dans les remous politiques d'un continent souvent violent. D'abord compagnon de route du Parti Communiste, il le rejettera après voir été déçu par la révolution cubaine. Mario Vargas Llosa ne cessera alors de suivre un chemin de plus en plus orienté à droite. Défait à l'élection présidentielle de 1990 au Pérou par un aventurier de la politique, Alberto Fujimori, Llosa quitte le pays,  s'installe en Espagne et devient espagnol (sans abandonner toutefois sa nationalité d'origine). Ses écrits, notamment journalistiques, sont depuis porteur d'une amertume teintée de mépris pour le système politique péruvien en particulier et latino-américain en général.

- > A voir aussi sur Culturebox
Les aquarelles de Günter Grass s'exposent au musée Wurth
Le Clézio : le Nobel d'un grand voyageur
Carlos Fuentes ambassadeur du Mexique au salon du livre